02.04.2014

Amiante : l’Union sociale pour l’habitat réagit

L’Union sociale pour l’habitat réagit vivement aux informations diffusées par la presse ce jour, qui tendent à assimiler logements Hlm et amiante.

Elle rappelle, que c’est l’ensemble de la construction des années 1960, jusqu’au début des années 1990 qui peut être concernée par l’amiante, soit au total plus de 15 millions de logements. Sur ce total, les logements Hlm représentent 3 millions de logements.

L’Union sociale pour l’habitat précise que depuis son interdiction en 1997 et la mise en évidence de ses enjeux de santé publique, les organismes Hlm sont en pointe dans la gestion du traitement de l’amiante et respectent la réglementation.

Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat, a interpellé le Premier ministre dès novembre dernier. Il a demandé, en urgence, un portage interministériel du sujet « amiante ». Sont en effet concernés l’innovation et la recherche, l’industrie, la santé, la formation et le travail, le logement…

Le Mouvement Hlm réitère cette demande à l’adresse du nouveau Gouvernement, et réclame :

  • la création d’une structure interministérielle, référente sur le sujet ;
  • la constitution d’un fonds spécifique, dédié à la recherche et au traitement de l’amiante, dont le coût annuel est estimé, pour le seul parc Hlm, à 2,4 milliards d’euros ;
  • la préfiguration d’une véritable filière industrielle adaptée aux enjeux.