16.01.2017

Le Mouvement Hlm se mobilise pour les quartiers

Dans la perspective du lancement de la campagne « Oui au logement social », le Mouvement Hlm organise le mardi 17 janvier 2017 une journée de mobilisation intitulée « Place à nos quartiers » au Palais Brongniart, à Paris.

DR USH

Les quartiers sont les grands oubliés de la campagne électorale qui débute. Or, les difficultés auxquelles sont confrontés certains quartiers n'ont jamais été aussi grandes : insuffisance des services publics, difficultés à accéder à l'emploi, inégalités scolaires, insécurité croissante. Tout concourt, dans une France qui devient plus vulnérable, à faire de nos quartiers des boucs émissaires d'un échec de la promesse républicaine et à stigmatiser leurs habitants.
 
Les habitants et les acteurs des quartiers, s'engagent, innovent, pour un développement urbain, économique et solidaire des quartiers. Les habitants des quartiers doivent avoir les mêmes chances de réussite que les autres.
 
Cette journée est l'occasion de promouvoir un manifeste qui se décline en cinq principes :

  • Transformer la forme urbaine et architecturale des quartiers pour en finir avec leur ségrégation et leur stigmatisation ;
  • Rétablir l'égalité des chances à l'école comme dans tous les aspects de la vie des enfants ;
  • Intégrer les habitants et leurs initiatives dans la dynamique économique des agglomérations ;
  • Garantir la sûreté, la prévention et la justice aux habitants des quartiers et aux personnels ;
  • Faire vivre la citoyenneté.

 
Pour Jean-Louis Dumont, président de l'Union sociale pour l'habitat : « Face aux enjeux des quartiers, nous avons besoin d'un État déterminé et d'un engagement politique national comme local à la hauteur de ses responsabilités. Les politiques publiques doivent retrouver leur élan. Nous appelons les candidats à l'élection présidentielle à porter ces ambitions : la rénovation urbaine, la réussite éducative, l'accès à l'emploi, la sécurité et la citoyenneté. Les besoins sont immenses pour nos quartiers, qui font partie de l'avenir de la France. Il ne peuvent rester dans l'ombre de la campagne présidentielle ».