30.03.2012

Logement : répondre à la crise et aux attentes des Français

L’Union sociale pour l’habitat soutient les démarches de la Fondation Abbé Pierre et du Collectif des associations unies.

Malgré des efforts importants de construction depuis plusieurs décennies, la France reste confrontée à une crise aussi bien quantitative que qualitative : offre de logements insuffisante et inadaptée, augmentation des coûts du logement pour les ménages, difficulté accrue pour accéder à un logement, double peine des jeunes confrontés à la rigidité du marché du logement et la précarité du marché du travail...

Le logement est un enjeu fondamental de solidarité nationale envers les ménages fragiles, de pouvoir d’achat pour le plus grand nombre et, par les activités qu’il crée, de croissance économique, d’emplois et de recettes fiscales pour le pays.

73% des Français jugent que les candidats n’en parlent pas assez[1] !

77% des maires pensent qu’il s’agit d’un des principaux problèmes dont il faut s’occuper et 94% jugent que les dépenses liées aux logements pèsent trop lourd aujourd’hui dans le budget des ménages[2].

L’Union sociale pour l’habitat soutient ainsi les nouvelles interpellations lancées aux politiques par la Fondation Abbé Pierre et le Collectif des associations unies pour remettre le logement au cœur de la campagne.

La résolution de la crise du logement doit s’appuyer et renouer avec une politique ambitieuse, appuyée sur la construction de logements sociaux accessibles.

 

L’Union sociale pour l’habitat rappelle ses propositions pour assurer la solidarité par le logement, investir pour l’avenir et soutenir l’activité et l’emploi :

  • Un plan de 5 ans pour développer l’offre de logements sociaux, faire baisser les loyers et stimuler l’activité économique
  • Une action renforcée en faveur des ménages à bas revenus
  • Le développement d’une offre intermédiaire en locatif et en accession pour répondre aux besoins des classes moyennes et redonner du souffle aux parcours résidentiels
  • Une politique foncière ambitieuse et une meilleure maîtrise des normes pour réduire les coûts de production
  • Une réorientation des aides publiques en fonction de leur efficacité économique, sociale et environnementale



[1] « Baromètre d’intentions de vote pour l’élection présidentielle », enquête Ipsos/Logica Business Consulting pour France Télévisions, Radio France et Le Monde, réalisée du 2 au 3/03/2012.

[2] « Les maires et la préoccupation pour le logement et l’habitat à quelques semaines de l’élection présidentielle », enquête réalisée par CSA pour le Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales, présentée le 29/03/2012.