Participation à l'Observatoire national de la précarité énergétique

Participation de l’Union sociale pour l’habitat à l’Observatoire national de la précarité énergétique : la confirmation d’un engagement ancien en faveur du développement durable et de l’amélioration du pouvoir d’achat des habitants.

Participation de l’Union sociale pour l’habitat à l’Observatoire national de la précarité énergétique : la confirmation d’un engagement ancien en faveur du développement durable et de l’amélioration du pouvoir d’achat des habitants.
 
Le coût de l’énergie : une donnée déterminante pour les ménages modestes. Depuis le premier choc pétrolier, le Mouvement Hlm a pointé la question énergétique comme déterminante pour la solvabilité des ménages pauvres et modestes. Malgré les efforts d’amélioration du parc existant et la production de résidences neuves de plus en plus performantes, la dépense énergétique demeure le premier poste des charges locatives (40% en 2009 en valeur médiane). Cette dépense peut s’avérer très élevée et impacter fortement le budget des ménages.
 
L’engagement du Mouvement Hlm dans la réduction des charges liées à l’énergie. Engagé dans la réhabilitation de ses 800 000 logements les plus énergivores, le Mouvement Hlm réduit les risques de précarité énergétique pour ses locataires. Dans une perspective d’évolution à la hausse du coût des énergies, l’action préventive est aussi très importante dans le secteur du logement social car les charges locatives pèsent plus lourdement sur les ressources des ménages en raison de la structure de l’aide personnalisée au logement.
 
L’Observatoire national de la précarité énergétique : un outil inédit. Ce 1er mars doit être signée, par  Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Eric BESSON et Benoist APPARU, la convention de création de l’Observatoire national de la précarité énergétique. Fédérant les principaux acteurs impliqués dans la lutte contre la précarité énergétique, parmi lesquels le Mouvement Hlm, cet observatoire permettra d’avancer vers une connaissance plus fiable et partagée du phénomène de précarité énergétique et de définir des outils d’intervention ; l’objectif étant de mieux cibler les actions en prenant en compte les aspects sociaux, sanitaires et économiques de la précarité énergétique.
 
La participation de l’Union sociale pour l’habitat à ce dispositif. Fortement impliquée dans la mise en place de cet observatoire, dont elle est membre permanent,
l’Union sociale pour l’habitat participera aux investissements concernant le logement social. Elle mettra en outre à disposition les données issues de son observatoire interne des charges locatives, actualisé chaque année.