08.11.2011

Plan de rigueur : un très fort impact sur le logement social

L’Union sociale pour l’habitat regrette que le secteur du logement social soit très fortement impacté par les mesures de rigueur adoptées par le gouvernement.

L’Union sociale pour l’habitat regrette que le secteur du logement social soit très fortement impacté par les mesures de rigueur adoptées par le gouvernement.

La hausse du taux réduit de la TVA à 7%, contre 5,5% précédemment, aura pour conséquence un accroissement des dépenses du secteur de 225 millions d’euros par an, qui amputera ses capacités de construction neuve et d’entretien. Ce nouveau prélèvement s’ajoute à la ponction opérée sur le potentiel financier des organismes, qui s’élevait déjà à 245 millions d’euros, portant à près de 500 millions d’euros l’amputation des ressources des organismes.

Par ailleurs, le plafonnement à 1% de la hausse des prestations sociales (prestations familiales et aide personnalisée au logement) porte atteinte au pouvoir d’achat des plus démunis et à leur capacité à faire face à leurs dépenses de logement, alors même que l’indice de référence des loyers s’établissait cette année à 1,9%.

Il est très regrettable que la partie la plus pauvre et la plus précaire de notre population n’ait pas fait l’objet d’une attention suffisante dans l’élaboration du plan gouvernemental.