Murs et façades : qualité architecturale et performance environnementale

Compte-rendu de l'atelier du mercredi 23 septembre 2015, au Congrès de Montpellier.

Intervenaient Isabelle Quet Hamon, Responsable du service habitat durable chez Paris Habitat, Pierre Bonnemore, Directeur adjoint Aménagement développement et promotion chez Domofrance et Philippe Capelier, Président de l'Ordre des architectes du Languedoc-Roussillon.

Les opérations présentées lors de cet atelier témoignent d’une recherche particulière dans ce domaine, tant pour les opérations neuves que pour les projets de réhabilitation. L’intervention sur le bâti existant est un élément important pour les bailleurs qui ont un patrimoine immobilier et architectural. L’Ordre des architectes du Languedoc-Roussillon a apporté des éléments de réflexion en rapport avec les projets présentés. Construction, rénovation et perspectives d’évolution des façades ont été les thèmes abordés.

Construction
Domofrance présente une opération de 487 logements locatifs sociaux dans un éco-quartier de Bègles, qui a été livré en octobre 2012. À terme, l’éco-quartier comprendra 1 200 logements. Les parkings sont organisés en silos, et à proximité des bâtiments, il n’y a que de la circulation piétonne. L’ensemble est ouvert, un peu vallonné et verdoyant. Le bâtiment apparaît comme un grand vaisseau, un peu surélevé, noir.

Ce bâtiment fait environ 100 mètres de long, il est un peu incurvé en son centre. Sa façade ouest est occupée toute hauteur et sur tout le linéaire de balcon entièrement ouvrable par des volets persiennés. La façade Est est composée de coursives, partiellement fermées par une résille métallique. De la végétation a été plantée le long des résilles.

L’ensemble de logements est traversant, permettant la ventilation. L’espace de coursives, mais surtout des balcons, participent au confort d’été et d’hiver. Le bâtiment est isolé par l’intérieur, et des rupteurs de pont thermique ont été posés entre la jonction des appartements et des balcons.

Les balcons sont bien appropriés par les locataires et permettent d’apporter, avec la possibilité de les ombrager, un confort de vie au logement dans une région où il peut faire très chaud.

Réhabilitation
Paris Habitat possède un patrimoine assez ancien de plus de 122 000 logements, dont plus de 90 % sont situés à Paris. L’organisme s’est inscrit dans l’ambitieux programme lancé par la Ville de Paris en faveur de la transition énergétique. En 2006, il s’est engagé dans une charte de développement durable et environnementale, et aujourd'hui, toutes les opérations sont labellisées.

Pour les opérations neuves, BBC ne veut pas forcément dire thermos, les façades vivent et offrent aux habitants différents cadres de vue, un prolongement du logement, et une nouvelle surface habitable. Une façade peut comporter des systèmes de brise-soleil naco qu’il est possible de faire varier. Une autre façade neuve, entièrement vitrée, présente un système de double peau. La végétalisation est de plus en plus présente dans les projets, notamment en façade. La tour M6B2 tente de réintroduire le végétal dans le quartier, elle est dénommée la tour de la biodiversité par son concepteur, sa façade est recouverte de titane. Elle est entourée de balcons dont les gardes corps sont constitués par une résille métallique, des tubes inox viennent y accueillir des plantations. Dans ce cas, il faut penser tout de suite à l’entretien.

Les réhabilitations permettent également de modifier l’esthétique et l’usage des façades. Certaines réhabilitations permettent la création d’espaces bioclimatiques et de sas thermiques qui offrent de nouveaux usages et une nouvelle qualité de l’habitat, d’autres de créer des loggias et de renouveler les matériaux et l’image des façades.

Performance
L’Ordre des architectes revient sur l’historique des façades, et ce qu’elles disent de la société qui les construit. Il revient sur le rôle visuel et spatial de la façade : le lieu subtil entre l’intérieur et l’extérieur, l’intimité et le personnage public.

Le dessin des façades contemporaines est également lié à l’histoire de l’art, et les façades contemporaines, à l’apparition de l’abstraction.

Philippe Capelier est très soucieux des vues que proposent les ouvertures des bâtiments actuels et a un propos critique sur les grandes ouvertures qui n’offrent pas de vues ou les balcons qui servent de stockage.

Il donne en exemple un projet à Saana, qui ne propose pas de terrasse ou de balcon, mais dont les appartements peuvent totalement s’ouvrir lorsqu’il fait beau, pour devenir un vrai espace extérieur habité.