Comment les Hlm peuvent-ils renforcer l'attractivité de ma commune ?

Un logement abordable, de qualité et répondant aux défis d'avenir. Loin des idées reçues, les Français reconnaissent ces qualités au logement social, qu’ils soutiennent, et comptent sur les élus pour concrétiser, à travers les Hlm, une dynamique sociétale en phase avec leurs attentes.

In "Hlm, 12 questions que se posent les maires" illustration © Clémence Gandillot

L’utilité sociale des Hlm plébiscitée par les Français
Les Français reconnaissent aux Hlm des qualités essentielles pour entretenir la cohésion et le vivre-ensemble : 94% des Français considèrent qu’il s’agit d’un filet de sécurité indispensable. Ce, d’autant que 39% des non-locataires d’un logement social déclarent qu’ils pourraient en avoir un jour besoin et que plus d’un Français sur deux (55%) pense que ses enfants auront un jour besoin d’accéder à un logement social.

De fortes attentes vis-à-vis de l’offre
Ils expriment par ailleurs de fortes attentes concernant la production de logements Hlm. 81% des Français jugent prioritaire ou important de renforcer l’offre de logements sociaux contre 68% qui estiment qu’il est prioritaire ou important de développer l’offre locative du secteur privé. 68% estiment qu’il manque de Hlm en France (1).

Une image très positive auprès des élus locaux
Selon un sondage (2) réalisé auprès des maires et des candidats aux élections municipales de 2014, le logement social représente un outil essentiel pour les élus locaux pour agir en matière de logement. 89% ont une image positive des Hlm, qui doivent être attribués, selon eux, à de larges catégories sociales. Ils comptent notamment sur les organismes Hlm pour renforcer la mixité sociale et contribuer à la transition énergétique.

Un facteur d’attractivité et de dynamisme pour la commune
Pour les collectivités, communiquer sur un projet Hlm est une opportunité de valoriser un programme local de l’habitat qui répond aux besoins de tous, de concrétiser les enjeux d’attractivité du territoire et de mettre en avant les qualités de leur projet urbanistique. En effet, les citoyens se montrent attentifs à la capacité des Hlm à dynamiser la vie de la commune en attirant des ménages plus jeunes, des familles, qui vont faire vivre les services et les équipements publics ou privés locaux.
Qu’il s’agisse de performance énergétique ou de qualités architecturales, les Hlm que l’on construit de nos jours répondent à l’ensemble des standards qualitatifs et dépassent même souvent les performances du parc privé. Des Hlm bien intégrés au coeur des villes, à l’architecture moderne et banalisée, permettent de répondre à la demande des citoyens en matière de qualité du paysage urbain et de mixité sociale.

 

La mixité sociale en Hlm : une ambition et une réalité
Le parc Hlm s’adresse à une population à revenus modestes ou moyens, mais
pas exclusivement précaire. Dans les faits, cet objectif se traduit dans la diversité socio-économique des locataires. En 2010, les employés et les ouvriers représentaient près de la moitié de ceux-ci (respectivement 21% et 26%), les retraités 26%, les professions intermédiaires (infirmiers, instituteurs, professeurs, contremaîtres) 12%, et les personnes sans activité professionnelle (étudiants…) 10%.

 

(1) Baromètre d’image du logement social (2013).
(2) Enquête « Logement social : perceptions et attentes des candidats et des maires » (2014), réalisée par TNS Sofres pour l’Union sociale pour l’habitat.