10.09.2015

La troisième révolution industrielle et l’habitat social

Le Réseau des acteurs de l’habitat Nord-Pas-de-Calais a montré l’engagement des organismes Hlm dans la "Troisième révolution industrielle" basée sur les énergies renouvelables et la communication en réseaux, une démarche à l'initiative de la CCI et du Conseil régional.

Résidence Jeanne Leclerq, Lille, Sia Habitat

Inventer un nouveau modèle économique basé sur l’économie circulaire et les outils numériques et faire du Nord-Pas-de-Calais l’une des régions les plus productives en matière d’économie décarbonée afin que la totalité des besoins énergétiques soit couverte par les énergies renouvelables : la Troisième révolution industrielle (TRI) est une démarche lancée par la CCI et le Conseil régional à partir des thèses de Jérémy Rifkin, selon lesquelles la troisième révolution industrielle sera basée sur l’exploitation des énergies renouvelables et le développement des communications en réseaux.

Organisée par l’Association régionale Nord-Pas-de-Calais, la Caisse des Dépôts et la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) région Nord de France, une journée du réseau des Acteurs de l’habitat, le 12 juin, a montré l’engagement des organismes Hlm, parties prenantes de cette transition environnementale et sociétale. En effet, a indiqué le président de la CCI, Philippe Vasseur, "L’habitat est au cœur de la TRI puisqu’il représente 20% des consommations énergétiques de la région ; le parc Hlm constitue un quart des résidences principales et il reste 140 000 logements à réhabiliter". "Seulement, un tiers des consommations énergétiques des bâtiments proviennent du chauffage et les deux tiers restants sont liés aux comportements et usages des habitants", a poursuivi Claude Lenglet, directeur du projet "TRI" au Conseil départemental.

Les expériences des bailleurs sociaux

  • Interaction ville/bailleur : quartier de l’Escalette à Mouvaux

Vilogia mène un important projet de requalification de 320 logements des années 1950 : 200 maisons locatives Vilogia et 120 maisons privées. Il s’agit de mettre l’habitant au cœur du projet qui comporte : réhabilitation BBC, construction de logements passifs, déploiement de l’éolien et du photovoltaïque. Une trentaine de réunions se sont déjà tenues qui nécessitent d’importants moyens humains et financiers de la part du bailleur et de la ville.

  • Impliquer les locataires dans la maîtrise de l’énergie : résidence Jeanne Leclercq à Lille-Fives

SIA Habitat mène sur cette résidence de 53 logements comprenant de nombreux espaces communs, une expérimentation de sensibilisation des locataires aux économies d’énergie. Une conciergerie numérique est accessible aux habitants à partir d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone pour suivre leurs consommations et trouver des conseils d’utilisation. À partir de capteurs, SIA montre que l’orientation et la taille du logement a un effet limité sur les consommations par rapport aux usages des habitants. Actuellement, 15% à 20% des locataires, utilisateurs réguliers de la conciergerie en sont de véritables ambassadeurs.

  • Revitalisation économique et urbaine : Cité du 9 à Lens

Construite autour du puits de charbon 9, la cité du même nom fait aujourd’hui partie du périmètre du bassin minier inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco. Maisons&Cités Soginorpa et Sia Habitat ont engagé une réflexion pour la transformer en écoquartier. Objectifs : préserver le patrimoine architectural et paysagé, moderniser les espaces publics, réhabiliter thermiquement les logements, favoriser l’accès à la culture, en lien avec le Louvre-Lens. Après de lourds travaux, il s’agit maintenant pour les habitants de s'approprier le projet qui inclut la transformation de 26 logements en un hôtel, ce qui nécessite un accompagnement individualisé et une concertation poussée.

"Les bailleurs sociaux détiennent beaucoup de clés dans la gestion des consommations d’énergie des bâtiments, un challenge qui s’ajoute à de multiples contraintes", a conclu Jean-Pierre René, président de l’Association régionale qui se structure par territoire en désignant un référent interbailleur sur ces questions.

 

Cet article est extrait du n°1018 d’Actualités habitat du 30 août 2015.

Vous pouvez en consulter le sommaire sur le Centre de ressources et vous abonner.