Le Mouvement Hlm défend le droit au maintien dans les lieux

Suite aux critiques émises par la Cour des comptes sur l’attribution des logements sociaux franciliens, Frédéric Paul, délégué général de l’Union sociale pour l’habitat, était interviewé par RTL, mercredi 8 avril 2015.

Sur RTL, Frédéric Paul, délégué général de l’Union sociale pour l’habitat, a souhaité rappeler l’attachement du Mouvement Hlm au droit au maintien dans les lieux, particulièrement en cette période de difficulté économique où les familles fragilisées ne trouvent plus à se loger au prix du marché : "La remise en cause du droit au maintien dans les lieux fabriquerait de la précarité".

Pour autant, il a tenu à préciser qu’il n’était pas tolérable d’avoir encore des cas exceptionnels de dépassements excessifs des plafonds de ressources : "Ces situations doivent être traitées, car si elles sont rares, elles restent symboliques".

Pour régler le problème de l’engorgement du manque de logements, il a rappelé qu’il fallait avant tout traiter le problème de l’insuffisance de l’offre, notamment de logements intermédiaires, renforcer les politiques sur le foncier et sur l’augmentation du coût du logement, quand les ressources des ménages baissent.

Consulter le podcast.