Quel type de Hlm pour quel type de besoins?

Les besoins en logement sont de plus en plus différents et individualisés. Pour les collectivités, moduler l'offre de logements représente donc un défi, qualifier les besoins, mais aussi un enjeu, favoriser une dynamique socio-démographique équilibrée.

• Adapter les logements à l’évolution des modes de vie
Pour répondre à la multiplication des nouveaux besoins, l’offre de logements et de services d’accompagnement s’est diversifiée, au service des programmes d’habitat des collectivités. Les organismes Hlm aident à construire des parcours résidentiels pour les familles. Pour faciliter l’accès à l’indépendance des jeunes adultes, leur permettre de quitter le domicile parental, pour effectuer des études ou trouver un premier emploi, les bailleurs proposent une offre de petits logements et développent la colocation. L’accession sécurisée à la propriété est aussi une réponse pour les jeunes ménages, notamment au moment de fonder une famille. Face aux enjeux de la dépendance, les organismes adaptent les logements et créent des services spécifiques pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées et contribuer à l’autonomie des personnes en situation de handicap. Pour les personnes en situation précaire ou en réinsertion, différentes solutions sont également développées en lien avec d’autres partenaires : résidences sociales, maisons relais, logements d’insertion…

• Moduler l’offre pour préserver le pouvoir d’achat de chacun et garantir la mixité
Le financement des programmes immobiliers est pensé pour moduler les niveaux de loyers et accueillir des ménages aux pouvoirs d’achat différents. L’enjeu : favoriser à la fois la mixité socioéconomique des quartiers et une répartition équitable de l’aide publique entre ceux qui en ont le plus besoin.

Selon le niveau de loyer des futurs résidents, le financement des Hlm est plus ou moins soutenu par des aides publiques, pour des prestations de qualité égale. Trois produits de financement différents existent : le PLUS, le PLAI et le PLS. Le PLUS est le produit central de financement du logement social (logement locatif social – LLS – dans les DOM). Le PLAI est destiné aux ménages cumulant des difficultés sociales et de faibles ressources (logement locatif très social – LLTS – dans les DOM).
Le PLS est destiné au financement de logements Hlm pour des ménages un peu plus aisés, mais dont les ressources ne dépassent pas 1,3 fois les plafonds PLUS.

En complément à ces trois produits, les organismes développent aussi des programmes adossés à des PLI. Ils répondent aux besoins des ménages qui disposent de revenus trop élevés pour accéder au parc social mais qui peinent à trouver un logement dans les zones tendues. Ils ne bénéficient pas en revanche des mêmes aides et ne sont pas comptabilisés au titre de l’article 55 de la loi SRU.