11.09.2015

Frédéric Paul : "Montpellier : le sens de la bataille des aides à la pierre"

Frédéric Paul, délégué général de l'Union sociale pour l'habitat

Le Congrès Hlm qui va s’ouvrir à Montpellier a pour thème la question des transitions. Transition énergétique et climatique : les Hlm veulent être acteurs d’une plus forte prise de conscience sur ces sujets et du changement des comportements. Transition de la société, vers plus de pauvreté pour un plus grand nombre de personnes. Transition vers la rareté durable des financements publics. Renforcement des inégalités entre les territoires…

Il sera largement question de la politique du financement du logement après les annonces gouvernementales portant sur la création d’un fonds des aides à la pierre  et les incertitudes concernant son alimentation. Les Hlm n’acceptent pas une éventuelle transition qui conduirait au retrait de l’État du financement des aides à la pierre. Ce sont les aides à la pierre qui garantissent dans la durée, avec d’autres fonds gratuits (fonds propres des organismes issus des loyers, subventions des collectivités territoriales), le niveau des loyers de sortie des organismes. Le choix politique de l’ajustement du reste à charge par les aides à la personne, décidé il y a près de 40 ans mais qui structure encore le modèle, a conduit à une forme d’impasse pour les finances publiques et installé une menace structurelle pour les familles et les équilibres économiques des organismes d’Hlm.

Les Hlm sont un des rares moteurs puissants d’investissement dont dispose à cet instant le pays. Ils assurent 30% de l’activité globale de construction. Ils sont capables de poursuivre à ce rythme s’ils ne sont pas privés de carburant : prêts sur Livret A, fonds propres, subventions des collectivités locales... et aides à la pierre de l’État.

Frédéric Paul
Délégué général de l'Union sociale pour l'habitat