05.11.2014

L'Agenda Hlm 2015-2018 : un nouveau cadre de coopération au service du logement pour tous

Frédéric Paul, délégué général de l'Union sociale pour l'habitat © D.Thierry/USH

Le Mouvement Hlm a signé avec l’État, le 25 septembre 2014, un accord baptisé "Agenda Hlm 2015-2018". Cet accord majeur, qui s’ins­crit à la suite du Pacte d’objectifs et de moyens signé en juillet 2013, ouvre un nouveau cadre de coopération, au service du logement et de l’activité économique.

Le premier combat que nous continuerons de mener sans relâche est celui de la production. L’objectif : construire 120 000 logements Hlm par an. Le dispositif d’activation-mutualisation des fonds propres des organismes Hlm mis en place en 2013 sera ainsi prolongé jusqu’en 2018.

Le Mouvement Hlm s’est par ailleurs enga­gé à activer-mutualiser 250 millions d’euros en faveur de l’amélioration du patrimoine, un ballon d’oxygène bienvenu pour le secteur de la construction, et 100 millions d’euros en fa­veur de la production de logements à loyers très modérés pour les ménages les plus modestes. La transition énergétique sera dans tous ces domaines au coeur de notre action pour faire face aux enjeux environnementaux et maîtriser la quittance pour les locataires.

Le second objectif de cet Agenda est de renfor­cer la qualité du service rendu aux habitants. Concernant l’entretien des résidences et le trai­tement des réclamations, les organismes Hlm se sont engagés à généraliser les enquêtes de satisfaction et à en partager les résultats avec les collectivités locales et les locataires pour définir collectivement, avant fin 2015, des priorités d’améliorations. Les organismes Hlm renfor­ceront aussi leurs actions en faveur de la qualité de vie urbaine dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Nous poursuivrons avec nos partenaires la mo­dernisation de la politique d’attribution, pour simplifier les démarches et favoriser la mobilité des locataires, en consacrant notamment 25% des attributions aux demandes de mutation.

Dans la crise que traverse notre pays, il est de notre devoir de mobiliser toutes nos ressources et d’être force de proposition. C’est chose faite. Ces engagements ont pour contrepartie la sup­pression du prélèvement sur le potentiel finan­cier des organismes Hlm, le maintien des aides à la pierre à un niveau adapté aux besoins, le prolongement de l’exonération de taxe fon­cière sur les propriétés bâties (TFPB) sur 25 ans pour les constructions neuves, ainsi que la poursuite de l’abattement de 30% de la TFPB dans les quartiers de la politique de la ville.

Ensemble, nous mettrons tout en œuvre pour être aux côtés de nos concitoyens et leur assurer le droit fondamental de se loger.

Frédéric Paul
Délégué général de l'Union sociale pour l'habitat

 

Tribune tirée du premier numéro d'Echo Hlm, la lettre d'information du Mouvement Hlm à destinations des élus et partenaires.