12.04.2013

Congrès national des directeurs d'OPH : entre soulagement et inquiétude

Les directeurs d’Offices publics de l’habitat (OPH) se réunissent les 4 et 5 avril à la Rochelle, à l’occasion de leur Congrès national. Rassurés quant au passage de la TVA à 5% pour le logement social, ils témoignent de la persistance de leurs difficultés financières.

Les directeurs d’Offices publics de l'habitat attendaient avec impatience le passage à 5% du taux de TVA pour la construction et la rénovation des logements, comme l’explique Sudouest.fr. « Un tel taux de TVA nous redonne une incontestable bouffée d’oxygène pour financer nos opérations » expliquait ainsi Sigrid Monnier, directrice générale de Gironde Habitat. Les ressources des organismes restent néanmoins insuffisantes. Alors que les demandes de construction et de rénovation sont en augmentation, les aides de l’Etat stagnent et celles des collectivités deviennent incertaines.

En Poitou-Charentes, par exemple, SudOuest.fr relève que l’enveloppe budgétaire de 2013 sera identique à celle de 2012, tandis que les bailleurs devront augmenter de 35% leur volume de production. Jean-Jacques Carré, le directeur général de l’Office public de l’agglomération de La Rochelle, alerte sur l’obligation pour les organismes d’empiéter chaque année un peu plus sur leur fonds propres pour lancer des nouvelles constructions. La vente de logements aux locataires est par ailleurs une option de plus en plus fréquente pour pallier aux déficits budgétaires.

Pour rappel, les OPH sont des établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC) rattachés à des collectivités locales et à des EPCI. Ils construisent, gèrent et réhabilitent plus de 2 millions de logements destinés aux foyers modestes. Ils produisent également et vendent des logements en accession sociale à la propriété et réalisent des opérations d’urbanisme et d’aménagement. Les 274 OPH sont réunis au sein de la Fédération nationale des OPH, membre de l’Union sociale pour l’habitat.

précédentesuivante