13.04.2016

"Offrir aux quartiers des écoles de qualité, services, transports et sécurité publique"

Frédéric Paul, délégué général de l'Union sociale pour l'habitat, invité par BFM TV le 13 avril 2016, livre le point de vue du Mouvement Hlm sur le projet de loi Égalité et citoyenneté.

Frédéric Paul, délégué général de l'Union sociale pour l'habitat, sur le plateau de BFM TV

Frédéric Paul a rappelé, sur le plateau de BFM TV, que les quartiers logent des gens "qui ont envie de vivre normalement", et qui ont besoin d'avoir accès aux mêmes services que les autres parties de la ville : " de la sûreté publique, des écoles de qualité, des moyens de transport"...

Il y a un an, le Premier ministre entendait lutter contre "l'apartheid territorial, social, ethnique". Aujourd'hui, le projet de loi Égalité et Citoyenneté tend à considérer que la problématique de la politique de la ville se résume à l'attribution des logements sociaux. Frédéric Paul estime que cette politique de la ville, bien que nécessaire, n'est pas suffisante actuellement, et ne se limite pas à cette problématique. 

La journaliste a alors souligné qu'il existe déjà de nombreux textes sur le logement social, notamment pour imposer des quotas de logements sociaux dans les communes. Le quota de 25%, lié à la loi SRU de 2000, n'est toujours pas respecté après plus de 15 ans d'existence, alors que la loi prévoit les moyens de contraindre les maires de mauvaise volonté : Frédéric Paul regrette "qu'il faille, 16 ans après, même si c'est indispensable, continuer de renforcer ce texte".

La loi Égalité et Citoyenneté prévoit d'être "attentif à ne pas attribuer les logements des quartiers aux personnes les plus pauvres". Actuellement, la moitié des 450 000 logements attribués chaque année le sont à des personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté. Pour l'Union sociale pour l'habitat, la politique de la ville doit surtout donner envie aux classes moyennes de vivre dans ces quartiers, en apportant des services, des emplois et de la sûreté, ce que le texte de loi ne prévoit pas.

précédentesuivante