Construire plus et mieux pour répondre aux besoins

Le Mouvement Hlm s’engage dans la poursuite des objectifs nationaux de construction de logements sociaux. Pour les atteindre, les organismes Hlm disposent de plusieurs leviers.

Pour répondre à la demande considérable de logement social, le Plan de cohésion sociale de 2004 a fixé un objectif de production de 500 000 logements sociaux nouveaux sur la période 2005-2009, objectif rehaussé de 91 000 logements « très sociaux » dans le cadre de la loi DALO. Les différentes lois de programmation budgétaire, les lois de finances annuelles et le plan gouvernemental de relance 2009-2010 intervenus depuis ont poursuivi cette ambition et ouvert des enveloppes budgétaires croissantes, d’année en année. L’objectif global de production était de 140 000 logements en 2010, tous opérateurs confondus.

Le Mouvement Hlm, acteur majeur de la construction de logements sociaux

Le Mouvement Hlm est engagé aux côtés de l’État et des collectivités locales dans la mise en œuvre du Plan de cohésion sociale. L’objectif gouvernemental ambitieux de construction et de rénovation thermique, la poursuite de la rénovation urbaine, la redéfinition de la politique de la ville, sont des chantiers déterminants sur lesquels le Mouvement Hlm est totalement mobilisé. Il aura ainsi produit 675 000 logements en 5 ans(1).

Les organismes Hlm ont fortement augmenté leur production nouvelle ces dernières années

Le nombre de nouveaux logements locatifs sociaux financés (hors ANRU) est ainsi passé de moins de 40 000 en 2000 à 92 300 en 2009 puis 102 400 en 2010 (dont 14 200 acquisitions auprès d’Icade). L’effort est particulièrement sensible dans les zones de forte demande telles que l’Île-de-France, le Nord-Pas-de-Calais et la région Paca.

En 2013, 106 000 logements locatifs Hlm ont été financés et environ 12 000 logements en accession sociale à la propriété mis en chantier.

Des modalités de production de logements sociaux diversifiées

Les nouveaux logements proviennent :

  • De construction neuve en maîtrise d’ouvrage directe ;
  • D’acquisition de résidences en vente en l’état de futur achèvement (Véfa) auprès de promoteurs privés. Ce mode concerne chaque année 20 000 logements ;
  • D’acquisitions simples ou d’acquisitions accompagnées d’amélioration de logements existants ;
  • Soit dans le cadre de l’accession sociale à la propriété (lien fiche Enjeu 3). En 2010, 16 000 logements étaient construits pour être cédés à des foyers modestes.

Produire mieux, l’enjeu de la réhabilitation

Les organismes Hlm ont réhabilité 120 000 logements en 2013, maintenant leurs efforts malgré la quasi-disparition des aides de l’État. Le maintien de l’attractivité du parc existant garantit ainsi une offre diversifiée et de qualité. Construire mieux c’est aussi s’engager dans la construction durable et intégrer les critères du développement durable pour réduire l'empreinte écologique du logement social.

La construction de logements sociaux favorise l’activité économique

La construction de logements sociaux profite à l’économie toute entière par le volume d’investissements qu’elle génère. Ainsi les opérations de construction neuve et les gros travaux portés par les organismes Hlm ont représenté 16,5 milliards d’euros en 2011, générant une activité économique précieuse pour le secteur du bâtiment. Chaque année la commande Hlm génère par ailleurs 140 000 emplois, non-délocalisables. Les Hlm démontrent ainsi, une nouvelle fois, leur rôle d’acteur majeur de l’économie, même dans les contextes de crise.

 

  1. Somme du total des agréments/décisions de financement hors DOM de 2009 à 2013. Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages (DHUP).