Quartiers rénovés : paroles d'habitants

Deux habitants et un gardien de quartiers rénovés dans le cadre du PNRU racontent leur expérience de la rénovation et de la concertation.

Quartier Castro, tour réhabilitée - Habitat du Littoral - Copyright Frédéric Achdou - Juin 2011

Céline Bracaval, habitante du quartier Transition à Boulogne-sur-mer (62), responsable de la Maison du Projet

"Le quartier avait été entièrement reconstruit juste après la guerre, et n’avait pas bougé depuis. La rénovation qui s’achève en 2013 a consisté à détruire 746 logements, à en reconstruire 748 et à en réhabiliter 186. Les immeubles sont passés de 5 à 3 étages, il y a aussi des maisons individuelles, des rues nouvelles et la création d’un centre culturel et de petits commerces au milieu du quartier, sur la place d’Argentine. Comme c’est un quartier en hauteur, ces installations sur la place doivent donner envie au reste de la ville de « monter » vers le quartier. Enfin la façade maritime du quartier va accueillir un immeuble de bureaux.

Le bailleur, Habitat du Littoral, a créé la Maison du Projet avec la mairie de Boulogne-sur-mer pour renseigner les habitants sur les travaux, et les accompagner dans leur relogement. Car le relogement ne se fait pas exactement aux mêmes endroits : des gens qui avaient un appartement en hauteur avec vue sur la mer emménagent dans des maisons individuelles qui sont mieux, mais qui n’ont plus la vue, ils changent de voisins… De manière générale, les gens sont contents, mais demandent plus d’aires de jeux pour les enfants."

 

Bruno Lambert, locataire Hlm à Saint-Denis (93), Président de l’amicale des locataires (Confédération Nationale du Logement), élu au Conseil d’administration de l’organisme Hlm Plaine Commune Habitat

"A Saint-Denis, le quartier Monmousseau a fait l’objet d’un important programme de rénovation de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine. L’opération a consisté à détruire et reconstruire deux bâtiments de logements et à refaire la voirie et les espaces publics. Il y a eu un grand effort de concertation, avec beaucoup de réunions organisées entre le bailleur, la mairie, et notre amicale.

Le premier grand sujet de discussion a concerné le relogement, et nous avons écrit une charte du relogement pour expliquer à tout le monde les conditions de déménagement, le niveau des loyers futurs, etc. Les habitants ont également été beaucoup écoutés par le maître d’œuvre, et le bailleur  pour l’emplacement et la forme des nouveaux bâtiments à construire. Enfin, les travaux de voirie ont nécessité de refaire des réseaux d’assainissement, et là aussi, il y a eu beaucoup de communication faite autour des travaux.

Cette concertation a été un vrai succès, au point que les habitants de Monmousseau ont remporté en juin 2011 le 1er prix des Journées d’échanges des acteurs de la Rénovation urbaine (JERU), dont la dotation est réinvestie dans des actions sociales du quartier."

 

Jérémie Trupin, gardien d’immeuble de la résidence Opale, quartier Transition à Boulogne-sur-mer.

"L’ancienne Tour Oyats a été rénovée et s’appelle maintenant la résidence Opale, elle fait 11 étages et compte 45 logements. Elle a été livrée au mois de janvier 2012. Elle comporte à présent des panneaux photovoltaïques, du chauffage par le sol, des poubelles pour le tri sélectif… J’explique d’ailleurs aux habitants les bons gestes pour trier.

Mon rôle est aussi de faire en sorte que tout se passe bien au niveau du relogement. Certains habitants sont nés dans cette tour,  ils la redécouvrent avec un peu de nostalgie. Ils ont besoin de se la réapproprier. D’autres arrivent, qui logeaient dans le privé avant, et qui sont ravis de pouvoir emménager dans une tour avec vue sur mer où, par beau temps, on peut voir les côtes anglaises…"