Quels modes de vie et comment habiter nos territoires demain ?

A l’occasion du colloque organisé le 11 juillet 2012, l’Union sociale pour l'habitat et la Fnau ont sollicité quelques chercheurs pour contribuer à mieux identifier les évolutions qui marqueront les territoires à l’horizon 20 à 30 ans et réfléchir aux rôles que l’habitat social devra jouer.

Marie-Christine Jaillet DR USH

Après avoir indiqué que le contexte de crise rend de plus en plus difficile de faire de la prospective des modes de vie et d’habiter, Marie-Christine Jaillet expose les principales  dynamiques sociales qui structurent et structureront les modes de vie, telles que l’entrée dans une ère d’hyper-individuation ou la généralisation de la mobilité individuelle. Elle souligne que les modes de vie sont marqués par une plus grande complexité, une moindre stabilité des parcours de vie, liés notamment à la montée des précarités et de l’insécurité sociale. Enfin, elle en décrit les conséquences sur le plan de l’habitat.

Marie-Christine Jaillet est sociologue, directrice de recherche au CNRS.

 

 

Vidéo :