Bâtiment Le Candide : un véritable laboratoire d’innovations

Le nouveau-né de l’OPH de Vitry-sur-Seine ne passe pas inaperçu avec ses façades en osier et son potager sur le toit. Il concentre surtout une multitude de solutions énergétiques économes.

Dans le quartier en pleine mutation de la cité Balzac, la sortie de terre du nouvel immeuble Le Candide apparaît comme un signe de bonne augure.

Avec ses balcons en osier tressé, il offre une façade unique. Chaque branche étant tissée sur « le principe de base du panier », il en résulte une sorte de « bâtiment-arbre permettant à chacun de retrouver ses racines ou de s’enraciner », explique Bruno Rollet, architecte du projet. Plus originaux encore sont les serres et les potagers sur les toits de ces 29 nouveaux logements sociaux de la Cité Balzac. Comme l’indique le site maisonapart.com, « la ville compte bien se forger une nouvelle réputation » grâce à ce projet sans précédent.

Bruno Rollet précise que de nouvelles techniques ont été utilisées en matière d’équipements. Une pompe à chaleur sur eau grise a, par exemple, été installée, permettant de récupérer les calories des eaux usées. D’autres types d’installation, comme la ventilation naturelle hybride, font également de ce bâtiment un véritable laboratoire d’innovations.

Le projet a d’ailleurs été lauréat du concours bas carbone EDF 2010, visant à approfondir des solutions énergétiques économes et à proposer des dispositifs techniques pour rejeter moins de 5 kg de CO2 par mètre carré par an.

précédentesuivante