16.05.2012

En Champagne-Ardenne, les Hlm se battent pour l'attractivité du territoire

Selon le journal local « l’Union », bien que considérés comme des donneurs d’ordres essentiels, sérieux et garantis solvables, les organismes Hlm de Champagne-Ardenne (plus de 140 000 logements) voient le nombre de leurs agréments baisser, ce qui impacte l’attractivité du territoire.

Les agréments sont des conventions passées entre l'Etat et les régions, en concertation avec les collectivités, qui établissent une programmation nationale de la production de logements sociaux. Or, la Champagne-Ardenne a vu ses agréments révisés à la baisse depuis 2011, au profit de régions où la demande est plus forte comme en Ile-de-France ou en Provence-Alpes-Côte d'Azur, rapporte le journal l'Union. C’est ainsi que la région, à la démographie faiblissante, a vu ses agréments passer de 1 687 en 2011 (soit une baisse de 15 % par rapport à l’année précédente) à 1 450 prévus théoriquement en 2012, et ce alors même que les Hlm sont reconnus comme des donneurs d'ordre essentiels pour l'attractivité de la région.

L'Union sociale pour l'habitat, qui réunit 23 organismes Hlm de la région, "plaide la cause régionale" et défend le renouveau du parc de logements qui doit répondre à des besoins nouveaux afin de préserver l'attractivité du territoire. D'autant que les bailleurs sociaux sont engagés dans l'initiative « Villavenir » en partenariat avec la région, pour développer des opérations innovantes tenant compte des normes de bâtiment basse consommation (64 % des agréments en 2011) et de réglementation thermique.

précédentesuivante