L’écoquartier a le vent en poupe

Bureaux, Hlm, bailleurs privés… Les écoquartiers se multiplient. Parismatch.fr se fait le relais de cet enthousiasme autour de ces nouvelles façons de construire.

« L’habitat écologique n’est plus un rêve inaccessible », triomphe Paris Match dans son édition du 30 mars 2012. Ce nouveau type de logement réussit à offrir désormais « un budget modéré avec design et prouesses environnementales. Pour notre bien être. Et celui de notre planète. » L’écoquartier réalise donc cette prouesse.  Mais en quoi consiste ce nouveau concept ? « L’écoquartier, c’est une philosophie techno-green qui séduit tous les maires de France », nous dit l’hebdomadaire. Tous les moyens sont bons (tri des déchets, géothermie, chauffage au bois..) si la baisse de la facture énergétique est là : quand « un immeuble haussmannien mal isolé à Paris consomme 400 kWh, l’écoquartier, lui, doit afficher 10 fois moins ».

400 projets d’écoquartiers étaient recensés en France en 2011. Les professionnels (architectes, paysagistes, promoteurs, maires) rivalisent d’idées. « Car la grande force de l’écoquartier, c’est un cadre et mille possibilités. A chacun de jouer les Géo Trouvetou en fonction des ressources locales ».

Témoins de cette diversité, trois projets sont détaillés par le magazine. À Grenoble, des bureaux affichent une consommation d’énergie, géré par ordinateur, de moins de 2 euros du m2 par an ; à Saint-Priest, près de Lyon, un promoteur privé a construit les toutes premières « maisons passives ». Elaborées selon les dernières normes européennes de développement durable, ces maisons « au formidable avant-gardisme » ont droit à « l’appellation 100 % écolo » ; à Mulhouse, le bailleur social HLM Mulhouse Habitat a conçu 17 maisons écologiques dans le quartier Wagner.

précédentesuivante