L'histoire du plus grand taudis de Nanterre en BD

Qui se souvient aujourd’hui qu’aux pieds des tours de La Défense s’étendait le plus grand taudis de Nanterre ? Le journal 20 minutes pose la question en présentant « Demain, demain», la BD de Laurent Maffre, ou le quotidien du plus grand taudis de Nanterre de 1962 à 1966.

À la croisée du documentaire et de la fiction, « Demain, demain » est une nouvelle bande dessinée qui retrace le quotidien d'une famille d’Algérie installée dans le plus grand bidonville de Nanterre, où sont venus s’entasser 10 000 travailleurs immigrés, pour la plupart algériens et marocains. Un passé dont peu de Français se souviennent… ou veulent se souvenir, suggère le quotidien 20 minutes. Son auteur et dessinateur, Laurent Maffre, retrace la vie de ces familles dans des baraques insalubres, sans eau courante ni électricité, toutes réunies sous une seule adresse : 127 rue de la Garenne.

Un travail précis de reconstitution historique qui doit beaucoup à l’engagement d’une femme, Monique Hervo, auprès d’eux durant douze ans. C’est en effet grâce à sa collecte de documents et de témoignages audio et photographiques que Laurent Maffre a pu reconstituer et faire revivre avec autant de précision la vie à la Folie. « C’était une ville dans une ville »? se souvient la militante. La Folie, rappelle 20 minutes, n’a été rasée qu’en 1971.

  • "Demain, demain", Laurent Maffre et Monique Hervo - Edition Actes Sud BD/Arte Editions, 140 pages, 23 €.
  • 127 rue de la Garenne : le site d’arte présente la vie à la Folie sous la forme d’une fresque, webdocumentaire nourri par les témoignages audio des habitants.
précédentesuivante