Mixité 20.11.2012

Les effets de la politique de mixité sociale à Paris

Une enquête sociologique analyse les effets de la politique de mixité sociale à Paris en observant les modes de vie au quotidien de locataires de logements sociaux, présents dans les « beaux quartiers » de l’Ouest de la capitale.

Dans les immeubles servant de base à cette enquête, les populations sondées présentent des niveaux socio-économiques variés. Si certains voient positivement le fait de s’installer dans un quartier bourgeois, d’autres se trouvent déstabilisés par ce nouvel environnement.

Le premier défi de ces nouveaux locataires, majoritairement issus des classes populaires, est l’adaptation. Comme l’explique Métropolitiques.eu, les bailleurs sociaux choisissent soigneusement les nouveaux venus en favorisant d’abord les demandeurs qui travaillent ou résident déjà dans le centre-ouest parisien. Parmi les nouveaux installés, nombreux estiment qu'accéder à un logement social de ce type leur a permis d’améliorer leurs conditions de vie. Habitués à l’agitation de certains quartiers plus populaires, les locataires « embourgeoisés » apprécient leur nouvelle tranquillité et leur nouvelle étiquette bourgeoise.

La symbolique du quartier bourgeois comme « facteur de valorisation sociale » a également des conséquences dans la pratique quotidienne. Si certains racontent « retourner régulièrement dans les quartiers du Nord et de l’Est pour s’approvisionner » à un coût moins cher, d’autres modifient leurs habitudes, notamment vestimentaires, pour mieux se fondre dans le paysage et se sentir valorisés. Ce travail d’acculturation n’est cependant pas aisé pour tous.

En contrepartie, une autre catégorie de locataires se distingue, celle des « décalés ». Victimes du sentiment de « ne pas être à (leur) place », ces familles cherchent souvent tant bien que mal à être relogées dans d’autres quartiers.

Le succès d’une politique de mixité sociale semble résider dans la faculté de s’accorder au choix du locataire, lorsque celui-ci désire accéder à un logement disponible dans un beau quartier ou lorsqu’il souhaite le quitter quand son adaptation y est trop difficile.

précédentesuivante