Financement 25.09.2012

Les organismes Hlm pointent la difficulté de leur financement

Les difficultés de financement des bailleurs sociaux menacent les objectifs de construction fixés par l’Etat. Au-delà de la loi en faveur des logements sociaux, de nouvelles mesures sont attendues par les organismes Hlm pour soulager leur budget et leur permettre de construire plus.

La rentrée est marquée par l'annonce du doublement du plafond du livret A, promis par François Hollande durant sa campagne, qui sera finalement réalisé en deux temps. Pour Dominique Hoorens, directeur des études économiques de l’Union sociale pour l’habitat, « ce relèvement donne au secteur de la visibilité et permet de s’engager sur des projets réalisés d’ici deux ou trois ans ».

Coûts de construction, montant du foncier, multiplication des normes… les organismes sociaux restent, malgré cela, soumis à des contraintes financières de plus en plus grandes, comme le souligne lagazette.fr. Les aides à la pierre provenant de l’Etat se sont, par ailleurs, sensiblement réduites sur ces dernières années, chutant de 13,2% entre 2012 et 2013. Une baisse qui n’est pas totalement compensée par l’apport des collectivités, dont certaines se désengagent.

Conséquence directe : les organismes sont contraints de puiser dans leurs fonds propres pour tenir les objectifs de construction. Aujourd’hui, 12% de leurs fonds propres servent aux projets de construction alors que 5% leurs étaient consacrés en 2012. Une mobilisation qui se fait au détriment des projets de rénovation urbaine, comme le souligne Philippe Oliviero, directeur de l’association régionale des organismes Hlm de PACA et Corse, interviewé par lagazette.fr.

L’article dresse un constat clair : « Le retour de l’Etat sur le financement du logement social est incontournable pour atteindre l’objectif des 150 000 logements ». Parmi les pistes envisagées pour aider organismes : la mise en place d’opérations encore plus sociales que les PLAI actuels, destinées aux habitants aux revenus les plus modestes. Ces « super PLAI » seraient fortement subventionnés et reposeraient sur un nouveau prêt de la Caisse des dépôts. Lagazette.fr relaie également la proposition de Thierry Bert, délégué général de l’Union sociale pour l'habitat, qui préconise « une centralisation de certains fonds, comme les dépôts de garantie des locataires, qui généreraient des intérêts par exemple ». Le récent rapport sur la réforme de l’épargne réglementée préconise, par ailleurs, une baisse de la commission de la collecte du Livret A versée aux établissements bancaires pour permettre, entre autres, de renforcer les fonds propres des organismes Hlm et de bonifier les prêts des logements les plus sociaux.

précédentesuivante