Financement 19.10.2012

Les propositions de l’Union sociale pour l'habitat sur l’épargne du Livret A

Pour favoriser la construction de logements, l’Union sociale pour l'habitat propose une rémunération à deux vitesses des livrets.

Favorable au relèvement du plafond du Livret A – entré en vigueur le 1er octobre 2012 – l’Union sociale pour l'habitat suggère la mise en place d’une rémunération à deux vitesses des livrets, comportant un taux un peu moins élevé au-dessus du plafond actuel, qui est de 19 125 euros. Une proposition émise face au risque de voir augmenter la rémunération du Livret A en fonction des indicateurs d'inflation.

Comme le précise l’Union : « faire échapper la rémunération, à partir d'un certain seuil, aux règles actuelles qui protègent les catégories modestes et moyennes aurait l'intérêt de permettre de réguler la collecte par le taux pour atteindre le niveau souhaité, et surtout de faire bénéficier les organismes et la Caisse des dépôts d'une ressource moins chère ».

Malgré la non-revalorisation du taux de rémunération du Livret A, son niveau actuel à 2,25% demeure, selon l’Union sociale pour l'habitat, « encore excessif au regard des loyers souhaitables ». Alors que le loyer moyen au mètre carré s’élève à 5,23 euros pour les logements Hlm contre 8 euros dans le parc privé, l’Union souhaite pouvoir offrir une partie de ses logements à des loyers de l’ordre de 3 euros du mètre carré.  

L’article rappelle que cette proposition intervient alors qu’un rapport sur la réforme de l’épargne financière sera remis début janvier 2013 par les députés socialistes Karine Berger et Dominique Lefebvre.

 

précédentesuivante