Seuil SRU : l’implication exemplaire des Hlm de Sète

La ville de Sète est actuellement à deux points du seuil de 20 % de logements sociaux fixé par la loi SRU. Le Midi Libre évoque l'engagement de l’office public Hlm de Sète pour y parvenir.

L’office public Hlm de Sète propose actuellement 2 600 des 3 700 logements sociaux, et s’engage à ce que la ville dépasse enfin la barre symbolique et légale de 20 % d’Hlm. Seules Montpellier et Béziers l’atteignent dans le département, rappelle le quotidien régional le Midi Libre.

L'organisme Hlm s’est engagé par convention avec l’Etat à réaliser 60 logements à loyer modéré par an en 2011, 2012 et 2013, puis 80 par an sur 2014, 2015 et 2016. Ces 420 logements ainsi créés, et ajoutés aux 5 % de rotation annuelle permettront, à terme, d’attribuer 200 à 220 logements par an.

Cet engagement trouve sa motivation dans le fait que 30 % des demandeurs de la ville ne peuvent se permettre de dépenser plus de 5 € du mètre carré dans un appartement. Le parc de logements conventionnés de type loi Malraux est un bon complément mais ne permet pas aux familles les plus modestes de se loger, note le journal.

En parallèle, l’OPHLM de Sète se lance dans un grand programme de lutte contre les discriminations et travaille depuis 3 ans sur une charte qui devrait rendre plus transparent le système d’attribution des logements.

précédentesuivante