18.02.2013

Union européenne: Karima Delli plaide pour un "pacte d'investissement social"

Dans un contexte budgétaire tendu, un rapport de la députée européenne, Karima Delli (EELV), appelle à sécuriser et renforcer le financement des logements sociaux, notamment par la mise en place d’ « un pacte d’investissement social ».

Si la France est en pleine crise du logement depuis plusieurs années, la situation n’est pas meilleure chez ses voisins européens. Le rapport parlementaire de la député européenne, Karima Delli, avance plusieurs chiffres alarmants, comme l’indique le site de latribune.fr : « En 2010, 5,7 % de la population européenne souffrait de privation de logement (…)17,86 % vivait dans des logements surpeuplés ou indécents et 10,10 % des ménages consacraient à leur logement 40 % de leur revenu disponible ».

Face à ce constat, la députée considère indispensable de renforcer les investissements pour le logement social afin de « satisfaire l'ensemble des besoins en logements ». Des investissements par ailleurs vertueux d’un point de vue économique et écologique selon le rapport : relance du secteur stratégique de la construction/rénovation, création d’emplois  non-délocalisables, fort potentiel d’économies d’énergie…

Alors que le logement social n’a jamais été aussi nécessaire mais que son modèle même se retrouve menacé par les restrictions budgétaires européennes, le rapport appelle à « un pacte d'investissement social en vue de renforcer la gouvernance économique et budgétaire de l'Union, en y incluant les investissements en matière de logements sociaux ».

L’article de latribune.fr revient, par ailleurs, sur la proposition de l’ancienne présidente de l’Union sociale pour l’habitat, Marie-Noëlle Lienemann, de sortir les investissements liés aux logements sociaux des exigences maastrichtiennes des 3%. Avec toujours le même objectif : éviter au logement social d’être impacté par les restrictions budgétaires.

précédentesuivante