01.06.2015

Muriel Perani, conseillère sociale et familiale

Depuis trois ans, Muriel Perani est conseillère sociale chez Emmaüs Habitat rattachée à une agence dont le patrimoine, situé sur le département des Yvelines et du Val-d’Oise, couvre environ 4500 logements.

Quelles sont vos principales missions ?

Ma mission principale est le traitement des impayés de loyer. J’interviens à tous les stades de la procédure avec pour objectif d’être le plus en amont possible pour travailler sur la prévention des situations d’impayés. J’accompagne les locataires durant toute la durée du bail avec pour objectif le maintien dans le logement conformément aux valeurs du mouvement Emmaüs.

Je travaille avec tous les collaborateurs de l’agence : le gardien, le chargé d’attribution, le chargé de gestion locative, le chargé de contentieux et le gestionnaire habitat ainsi que des partenaires externes : travailleurs sociaux, associations ALES et SOS Familles notamment. Je mobilise les aides possibles comme la constitution des dossiers Banque de France, le fonds solidarité logement ou les aides sur quittances.

Je peux aussi intervenir ponctuellement avant l’accès au logement, proposer des adaptations de logement en direction des personnes âgées ou à mobilité réduite ou traiter d’autres problématiques comme l’hygiène du logement par exemple.

Enfin, j’interviens dans l’accompagnement social des sites Anru. Je participe aux comités relogement et accompagne, plus particulièrement, les locataires en dette locative. En lien avec les chargés de développement social, je vais débuter prochainement l’animation d’ateliers à destination des personnes âgées concernées par une opération de démolition/relogement. Pour les sites en réhabilitation, des enquêtes sociales sont réalisées en amont et un plan d’accompagnement social est défini en partenariat avec le chargé de développement social. Ce plan définit des actions pour traiter les difficultés (taux d’effort trop élevé et/ou sous occupation par exemple) et il définit des mesures d’accompagnement pendant les travaux comme l’aide au déplacement des meubles.

Ce qui vous motive ?

Ce poste est d’une richesse humaine incroyable du fait de la diversité des situations. Les rencontres avec les locataires, le travail de terrain sont mes motivations principales pour ce métier. Mais je n’oublie pas le travail partenarial et le travail d’équipe qui sont un "plus" pour ce poste.

Ma plus belle "récompense" ? Redonner le sourire, à la suite d’une rencontre, à une personne en grande difficulté car elle a compris que je mobiliserai toute mon énergie pour l’accompagner à résorber ses difficultés.

Votre formation ?

Diplôme d’État de Conseillère en Économie Sociale Familiale