04.06.2015

Directeur(trice) / responsable d’activité fonctionnelle ou transverse

Le directeur/responsable d’activité fonctionnelle ou transverse participe à l’élaboration de la stratégie dans son domaine d’activité et la met en œuvre et pilote avec l’équipe qu’il manage.

Son objectif : définir en lien avec la Direction les objectifs de son département et veiller à leur atteinte, en contrôlant et évaluant les actions menées, en y apporter des corrections si nécessaires, avec l’aide de son équipe et en coordination avec les autres services et des partenaires externes.

Ses missions

Spécialiste d’une activité fonctionnelle (finances, ressources humaines, communication, etc.) ou transverse (marketing, recherche & développement, qualité, etc.), il participe à l’élaboration de la stratégie et la met en œuvre en :

  • assurant sa déclinaison au niveau opérationnel : mise en place d’objectifs quantitatifs et qualitatifs, définitions des moyens et ressources à mobiliser, formalisation de l’activité et d’outils de reporting, pilotage de programmes innovants dans une optique de recherche & développement, définition de processus du changement et du management nécessaires à l’atteinte des objectifs fixés ;
  • veillant aux évolutions de son domaine et en mesurant leurs impacts sur l’organisme ;
  • apportant conseils, outils et expertises à sa Direction et à l’ensemble des services concernés dans son domaine ;
  • manageant une équipe dont il contrôle l’activité et assure la montée en compétence ;
  • animant les partenaires externes, avec un rôle de représentation de l’organisme auprès de ses partenaires.

Qualités et compétences

Outre les compétences techniques liées à son domaine d’activité, ainsi que la connaissance du secteur de l’habitat social et de ses enjeux, le directeur ou responsable d’activité fonctionnelle ou transverse possède :

  • des compétences de pilotage et de conduite de projet appliquées aux enjeux de son domaine ;
  • la capacité à travailler en mode projet et à expliciter les enjeux et le projet tant en interne que dans ses traductions opérationnelles auprès des partenaires ;
  • une forte réactivité, pour traiter des situations complexes et sensibles ;
  • des qualités d’entraînement et de conduite du changement dans une logique d’amélioration permanente et de mobilisation des collaborateurs.

Nouveaux défis

Avec la montée en puissance du mode de travail en projet, de nouveaux modes de management, des exigences de qualité, la volonté d’organisations plus mobiles et plus matricielles, la nécessité d’intégrer une réelle culture client… les organismes Hlm, à l’instar des entreprises, ont développé des directions fonctionnelles - finances, ressources humaines, systèmes d’information, communication - et mis en place des directions transverses orientées marketing, recherche & développement, développement durable, conduite du changement, qualité, innovation… Le directeur de service en est la pierre d’angle : quel que soit son domaine d’intervention, il doit à la fois faire la preuve de sa capacité à manager les hommes, assurer ses objectifs stratégiques et coordonner des projets transverses.