25.02.2011

Performance des Hlm sur le plan de la consommation énergétique et du développement durable

Les Hlm affichent une consommation énergétique de 30% inférieure à la moyenne du parc français et confirment leur engagement en faveur du développement durable

En France, l’habitat représente 42% de la consommation énergétique, ce qui en fait le plus gros consommateur d'énergie de tous les secteurs économiques.

Avec plus de 10 millions d’habitants, 4,2 millions de logements et la production d’environ 100 000 nouveaux logements par an, le Mouvement Hlm est un acteur majeur de l’habitat. Il engage à ce titre des efforts importants pour améliorer la  performance énergétique de ses logements et favoriser les comportements écologiques de ses habitants… Des efforts qui portent leurs fruits et permettent au logement social d’afficher une étiquette énergétique bien plus verte qu’on pourrait le croire ! Ainsi, aujourd’hui, les logements sociaux affichent une consommation énergétique inférieure de 30% en moyenne à celle du secteur résidentiel*.

Quelques domaines phares illustrent les performances du Mouvement Hlm en termes de développement durable :

  • Réhabilitation énergétique du parc ancien
  • Le Mouvement Hlm s’est engagé dans un vaste programme d’amélioration de ses 800 000 logements les moins performants sur le plan énergétique.
  • 65 000 écoprêts ont été signés en 2010 et 20 000 logements ont fait l’objet d’une rénovation énergétique dans l’esprit du Grenelle.

Les cas concrets

Acteur majeur du développement durable, Habitat 76 (Office départemental de la Seine-Maritime) a conduit 879 opérations de réhabilitations entre 2009 et 2010, soit un investissement de 60 millions d'euros.

A Canteleu, sur le quartier de la Cité Verte, 35 bâtiments ont été réhabilités. Cela a permis une réduction de 40% de dépenses énergétiques grâce notamment à une isolation par l’extérieur des bâtiments et à la pose de 2 000m2 de panneaux photovoltaïques sur les toitures terrasses mais également sur les couvertures. C’est le seul quartier d’habitation en France qui dispose d’une telle surface de panneaux pour une telle puissance.

400 000 euros, c’est l’économie réalisée par l’Opac 38 (plus de 23 000 logements) grâce au dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE, certificat agréé par les autorités prouvant qu’une action visant à économiser de l’énergie a été menée). Ces bénéfices ont été possibles grâce à une série de travaux sur l’isolation des immeubles, la modernisation des chaudières ou encore le raccordement aux réseaux de chaleur. L’organisme a réinvesti ses gains dans la réhabilitation de son patrimoine.

  • Des logements neufs à la pointe des dernières innovations

Jusqu’à présent majoritairement sous label Haute performance énergétique (HPE) et Très haute performance énergétique (THPE), les organismes Hlm se préparent d’ores et déjà à la généralisation des bâtiments basse consommation de 2013. Les premières opérations BBC RT2005 viennent d’être livrées.

Le cas concret

Immobilière 3F a livré en décembre 2009 le premier programme francilien BBC-THPE, réalisé dans le cadre d'une opération de renouvellement urbain dans le quartier de La Muette à Garges-les-Gonesse. La résidence du Petit-Rosne comprend 26 appartements labellisés BBC dont l’étude thermique a relevé une consommation énergétique moyenne de 49,8 KWh/m²/an, des performances énergétiques supérieures à celles requises par le Label BBC (65KWh.) Le programme comprend également 6 maisons de ville aux exigences THPE dont la consommation énergétique s’élève à 79,3 KWh/m²/an, une consommation bien inférieure à celle exigée par le Label THPE (104 KWh/m²/an).

  • Réduction de la consommation d’eau

La consommation d’eau moyenne est de 100 litres par jour et par habitant dans le logement social contre 150 litres au niveau national.

Les actions conduites sont de plusieurs ordres :

  • Effort de sensibilisation aux bons gestes/aux bonnes pratiques des résidents ;
  • Equipements performants, entretenus de manière régulière, afin de limiter la consommation d’eau ;
  • Individualisation des contrats de fourniture d’eau ;
  • Gestion des eaux pluviales.

Le cas concret

20 à 30% d’économie d’eau soit jusqu’à 70 euros d’économie de charge par an pour les locataires de résidences d’Aiguillon Construction en Bretagne. Comment ? Grâce au remplacement des compteurs d’eau collectifs en compteurs individuels, et à l’installation de robinetteries à butée avec deux niveaux de débits et des chasses d’eau économes 3/6 litres.

Entre 2000 et 2010, quelque 3 000 logements ont ainsi été traités. Le taux d’équipement du parc est passé de 50% à plus de 85% aujourd'hui.

  • Gestion proactive des déchets

La collecte sélective des déchets concerne 65% du patrimoine Hlm contre moins de 50% pour l’ensemble du parc de logements. Concernant les déchets de chantiers, les organismes Hlm réalisent déjà des diagnostics de déchets avant démolition et optimisent l’emploi de matériaux recyclables.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les initiatives réalisées en matière de développement durable dans les logements sociaux, n’hésitez pas à nous contacter. Nous pourrons vous mettre en lien avec Thierry Repentin, président de l’Union sociale pour l’habitat ainsi qu’avec les autres acteurs concernés par les projets évoqués ci-dessus.

Documents joints :