25.07.2013

L'Union inquiète de la mise à disposition de 50 Mds d'euros aux banques par la CDC

L'Union sociale pour l'habitat, s'inquiète d'une possible mise à disposition de 50 milliards d'euros aux banques, prélevés sur les fonds centralisés par la Caisse des dépôts au titre du Livret A et du Livret développement durable.

Dans une lettre adressée jeudi 25 juillet au Premier ministre, Jean-Louis Dumont, président de l'Union sociale pour l'habitat, s'inquiète d'une possible mise à disposition de 50 milliards d'euros aux banques, prélevés sur les fonds centralisés par la Caisse des dépôts au titre du Livret A et du Livret développement durable.

Tout en soulignant la légitimité de la collectivité à faire un effort pour soutenir l'activité économique, le développement de l'emploi et pour chercher à répondre aux éventuelles difficultés de financement des entreprises, Jean-Louis Dumont rappelle que le Pacte d’objectifs et de moyens signé avec l'Etat, le 8 juillet dernier, a permis de restaurer la confiance et de mobiliser les organismes pour atteindre l'objectif ambitieux de construction de 120 000 nouveaux logements ainsi que la réhabilitation lourde de 100 000 logements du parc existant chaque année. La mise en œuvre de ce Pacte nécessite un financement pérenne par les fonds du Livret A, ces sommes sont indispensables au financement du logement social.

Le président de l’Union précise que si cette décision venait à être confirmée, « la baisse de 50 milliards d'euros des fonds centralisés placerait immédiatement le système sous tension » et que « tout l'impact de la hausse récente des plafonds des livrets serait attribué aux banques ».

En conséquence, il avertit « qu’un tel schéma n'est clairement pas acceptable par le Mouvement Hlm », qui considère que la part centralisée des fonds détenus par la Caisse des dépôts n'a pas à se substituer aux ressources classiques des banques.