Congrès 2014 24.09.2014

Trois lauréats pour le prix de thèse USH/CDC sur l'habitat social

Le prix de thèse sur l’habitat social créé en 2014 par l’Union sociale pour l’habitat et le groupe Caisse des Dépôts a été décerné le 24 septembre 2014 au Congrès Hlm de Lyon.

Les récompenses ont été remises aux trois lauréats par Yves Laffoucrière, président du jury, directeur général de 3F et Odile Renaud-Basso, vice-présidente du jury, directrice générale adjointe du groupe Caisse des Dépôts, directrice des fonds d’épargne.

Le prix a été décerné à Lucie Bonnet pour sa thèse en Sociologie soutenue à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, sous le titre « La métamorphose du logement social. Faire de l’habitat le support de capacités ».

Le jury a également décerné deux prix spéciaux à :

- Rachid Kaddour pour sa thèse en Géographie et Aménagement : «Quand le grand ensemble devient patrimoine : réflexion sur le devenir d'un héritage du logement social et la fabrication du patrimoine à partir de cas exemplaires en région stéphanoise ».

- Sarah Carton de Grammont pour sa thèse en Anthropologie sociale et Ethnologie : « Savoir vivre avec son temps. Bref précis de cité-jardinage moscovite postsoviétique, comprenant quelques ruses symboliques de politique locale en période de libéralisation économique extrême, divers conseils et tours de main sur l'art du bon voisinage avec les fantômes, ainsi qu'un menu requiem pour des efforts de bonheur ».

Outre ces trois distinctions, le jury a souhaité remarquer trois autres thèses :

- La thèse de Muriel Cohen : « Des familles invisibles : politiques publiques et trajectoires résidentielles de l’immigration algérienne (1945-1985) ».

- La thèse de Camille Devaux : « L'habitat participatif : de l'émergence d'une initiative habitante à son intégration dans l'action publique ».

- La thèse de Pierre-Edouard Weill : « Sans toit ni loi ? Le droit au logement opposable. Recours à la justice administrative et rationalisation de l’action publique ».

En récompensant les meilleures thèses sur l’habitat social, l’Union sociale pour l’habitat et le groupe Caisse des Dépôts souhaitent favoriser la coopération entre les acteurs du logement social et les chercheurs, encourager ceux-ci à engager des doctorats dans le champ de l’habitat social et inciter les organismes Hlm à accueillir de jeunes chercheurs.

Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat s’est félicité que « ces travaux, d’autant plus remarquables qu’ils émanent d’une nouvelle génération de chercheurs, vont aider les acteurs du logement social à mieux cerner les enjeux actuels et futurs auxquels ils sont et seront confrontés ».

Yves Laffoucrière, directeur général de 3F s’est déclaré « fier du travail et du palmarès » établi par le jury qu’il a présidé. « Ce prix est stimulant et confirme l’intérêt d’une ouverture des organismes Hlm au monde de la recherche. Deux des trois thèses primées ont d’ailleurs été réalisées dans le cadre de coopérations entre le monde Hlm et les laboratoires universitaires concernés ».

Odile Renaud-Basso, directrice générale adjointe du groupe Caisse des Dépôts et directrice des fonds d’épargne, a témoigné pour sa part de « l’utilité de la recherche pour le secteur de l’habitat social, car ces travaux permettent de poser un regard pointu et objectif sur les enjeux actuels du secteur, tout en apportant le recul et une capacité de rupture très précieuse pour les opérationnels ». Elle a en outre rappelé que « le groupe Caisse des Dépôts, en particulier l’Institut CDC pour la Recherche et la direction des fonds d’épargne, a tissé de nombreux liens avec le monde académique, via des partenariats de recherche ».

 

Pour en savoir plus, un dossier de presse est en ligne.