26.11.2014

L’USH dénonce l’utilisation par la CLCV des rapports administratifs de la Miilos

L’Union sociale pour l’habitat dénonce une nouvelle fois l’instrumentalisation par l’association Consommation, Logement et Cadre de Vie (CLCV) de rapports de la Mission interministérielle d’inspection du logement social (Miilos) concernant un certain nombre d’organismes de logements sociaux.

L’Union sociale pour l’habitat souhaite la plus grande transparence des rapports concernés vis-à-vis du public, mais elle demande que la rédaction finale de ceux-ci prenne en compte correctement les réponses des organismes concernés aux observations formulées. Cette demande fait actuellement l’objet de discussions avec le Ministère du Logement et de l’Égalité des territoires.
 
Par ailleurs, l’Union sociale pour l’habitat considère comme absolument inacceptable l’utilisation de quelques cas particuliers pour porter atteinte à l’ensemble de la communauté des bailleurs sociaux, qui sont totalement investis dans leurs missions de service public. L’Union tient à affirmer tout son soutien aux 750 organismes de logements sociaux qui, sur l’ensemble du territoire, remplissent une mission essentielle à l’équilibre social et économique de notre pays.
 
L’Union indique enfin que la période électorale que constituent les élections des représentants de locataires ne justifie d’aucune manière l’utilisation d’arguments qui, émanant d’une structure partenaire et amie de la cause du logement social, concourent gravement au discrédit public et médiatique de cette cause.