23.03.2015

1416 emplois d’avenir en 2013 et 2014 dans le secteur Hlm

Avec 1416 embauches en 2013 et 2014, les organismes Hlm montrent qu’ils tiennent le cap fixé dans la convention avec l’État qui estimait le potentiel d’embauche à 2000 emplois d’avenir en 3 ans.

Deux équipiers cadre de vie et leur responsable chez Plaine Commune Habitat - DR Plaine Commune Habitat

Des statistiques transmises par la DARES sur 2013 et 2014, il ressort que 293 organismes ont embauché 1416 jeunes. L’Union sociale pour l’habitat estime que les embauches en emplois d’avenir réalisées dans cette période représentent environ 2,4% de l’effectif salarié des 293 organismes Hlm impliqués dans la démarche.

Sans surprise, l’Ile-de-France concentre la plus grande partie des embauches (23%), suivie par la région Rhône-Alpes (11%), puis la Haute-Normandie (7%) et le Nord-Pas-de-Calais (7%).

Les embauches ont principalement été réalisées dans des fonctions à caractère administratif ou commercial (44%), ou à caractère technique et de proximité (51%). On notera ainsi les métiers de gardiennage, d’accueil, de maintenance des bâtiments et des locaux, de gestion locative… 4% des emplois ont concerné des fonctions d’utilité sociale ou environnementale.

Le dispositif atteint son objectif concernant sa cible puisqu’en grande majorité ce sont bien des jeunes peu diplômés qui ont été embauchés. 98% des embauches concernent des jeunes de moins de 25 ans. 93% ont une qualification à l’entrée inférieure au bac, 34% d’entre eux viennent de ZUS.

En matière d’insertion sur le marché de l’emploi, le dispositif marque sa pertinence. Les organismes Hlm font, en effet, le pari de la durée en privilégiant les CDI, les CDD de 3 ans (46 %) et l’embauche à plein temps (92%). A noter que pour la moitié des CDD de 1 an,  des reconductions ont été signées dans 75% des cas pour une nouvelle année, dans 20% pour 2 ans, et que dans 5% des cas ils ont débouché sur un CDI. Les échecs restent contenus, la DARES enregistrant 13% de ruptures de contrats.

En ce qui concerne la formation. On dénombre 620 jeunes issus de 143 organismes ayant bénéficié de formations. Par ailleurs, 3400 heures ont été engagées pour le tutorat, élément clé pour assurer le succès du dispositif.

Du côté des organismes, plusieurs bénéfices sont à relever, à commencer par l’opportunité de construire un parcours qualifiant qui permet une bonne adéquation entre le poste et le profil recherché. Les emplois d’avenir permettent également d’anticiper le renouvellement ou le renforcement des équipes et de tester le besoin sur des métiers émergents.

Pour aller plus loin, consultez le dossier "Les Hlm contribuent aux emplois d'avenir" sur le Centre de ressources (sous identifiants).