01.06.2015

Analyste des charges locatives

L’analyste des charges locatives contribue à la mise en œuvre de la politique des charges locatives définie par l’organisme en assurant, sur un patrimoine défini, la gestion courante et le pilotage de ces charges en fonction du budget défini.

Son objectif : assurer la maîtrise des coûts des charges locatives afférentes au patrimoine (eau, énergie, entretien, gestion des ordures ménagères) et la justesse de la facturation.

Ses missions

L’analyste des charges locatives a pour missions de manière globale la mise en œuvre de la politique des charges locatives en fonction du budget défini, ce qui passe par

  • un travail de définition des bases de répartition et de recueil des informations permettant d’assurer le contrôle des consommations et des prestations et leur caractère récupérable ou non ;
  • la vérification des imputations, pour la fiabilité et la régularité des charges ;
  • la préparation de la régularisation, la facturation aux locataires et le suivi dans le temps (suivi des provisions et de la facturation) ;
  • la conduite de projets d’amélioration/optimisation des charges locatives, pouvant inclure de réaliser ou faire réaliser des études techniques ou financières et de solliciter des états comptables analytiques pour identifier certaines dépenses récupérables ;
  • la communication en lien avec les charges, qui repose notamment sur la réponse aux demandes d’information et aux éventuelles réclamations des locataires et la participation à des réunions d’information de locataires sur le sujet.

Qualités et compétences

Intervenant sur les aspects à la fois techniques et comptables des charges locatives, l’analyste des charges locatives doit conjuguer une excellente connaissance de la réglementation en vigueur et de son évolution et une grande rigueur dans le recueil des informations et la mise en place des calculs nécessaires pour la refacturation.

  • des capacités d’écoute, de dialogue et de négociation ;
  • des compétences de gestion de projet ;
  • l’intégration de réflexes en terme de qualité de service.

Nouveaux défis

Compte tenu de l’enjeu majeur pour les organismes Hlm de maîtrise des coûts des charges locatives, dans un contexte d’exigence accrue de qualité de service, de fragilisation sociale et économique de certains habitants, associé à une réglementation complexe et à la nécessité d’associer davantage les représentants de locataires, le métier devient plus stratégique que strictement comptable.