29.05.2015

Ingénieur(e) énergie

Au cœur des enjeux énergétiques, l’ingénieur énergie met en œuvre la politique énergétique du bailleur, en prenant en compte les principes de la transition énergétique et les objectifs assignés en matière de performance et de sobriété énergétique.

Son objectif : élaborer et piloter le plan stratégique énergétique du bailleur, en veillant à l’application des normes et en contribuant à la gestion et l’amélioration énergétique du patrimoine, existant ou en construction.

Ses missions

Selon l’organisme, l’ingénieur(e) énergie peut intervenir pour le neuf (construction), la réhabilitation et la maintenance. Il/elle se charge d’élaborer et piloter le plan de stratégie énergétique du bailleur (en lien avec le plan stratégique du patrimoine) et, à ce titre, il intervient :

  • comme force de proposition, pour arbitrer sur les solutions énergétiques les mieux adaptées, pour le neuf ou la réhabilitation, en lien avec les différentes techniques disponibles et en prenant en compte le respect des normes et obligations environnementales ;
  • pour superviser la mise en œuvre des diagnostics énergétiques du patrimoine ;
  • pour piloter la maintenance des équipements en lien avec les différents prestataires et fournisseurs, négocier et actualiser les contrats de maintenanc ;
  • pour programmer et contrôler les travaux liés à l’énergie, en lien avec les organismes spécialisés (bureaux d’études techniques, réseaux d’experts, etc.).

Qualités et compétences

L’ingénieur(e) énergie doit posséder, outre des compétences techniques avérées sur les énergies, le domaine thermique et les énergies renouvelables :

  • des compétences en lien avec la maîtrise d’ouvrage ;
  • une bonne connaissance des normes et certifications en vigueur ;
  • des capacités d’analyse et de diagnostic ;
  • des capacités d’animation d’équipe projet.

Nouveaux défis

La maîtrise de la consommation d’énergie est l’un des enjeux majeurs de la transition énergétique : l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, neufs comme anciens, constitue donc un enjeu fort, renforcé pour les organismes Hlm par la recherche d’économies sur les charges de leurs locataires. Dans le même temps, la réglementation s’accroît tandis que de nouvelles solutions techniques se développent, avec la montée en puissance des énergies renouvelables.