02.06.2015

Gestionnaire de copropriétés

Copropriété et organisme Hlm ne sont pas antinomiques. Bien au contraire. Les activités de copropriété assurées par les organismes Hlm se développent, avec à la clé l’apparition de postes dédiés et de métiers spécifiques à cette activité, ainsi du gestionnaire de copropriétés.

Son objectif : assurer l’entretien et le suivi administratif d’un ou plusieurs immeubles en copropriété, en développant des relations de qualité avec le conseil syndical et les copropriétaires, dans un souci de valorisation, de pérennité du patrimoine et de bien-être des résidents.

Ses missions

Mandaté par des copropriétaires sur un ou plusieurs immeubles, le gestionnaire de copropriétés intervient sur l’ensemble des aspects, tant administratifs que techniques et financiers, qui contribuent à la bonne gestion de la copropriété. Dans ce cadre, il :

  • veille au bon entretien de l’immeuble : identification des travaux à engager, lancement des appels d’offres auprès des entreprises, négociation des contrats d’entretien, suivi et contrôle des prestations et intervention en cas de sinistre (déclaration, suivi) ;
  • veille à l’équilibre budgétaire : mise en place et contrôle des budgets des immeubles ; élaboration des procédures de recouvrement et suivi ;
  • organise et assure le bon déroulement et le suivi des assemblées générales, dans le respect du cadre juridique.

Qualités et compétences

Le gestionnaire de copropriété doit disposer de connaissances juridiques et techniques éprouvées du secteur des copropriétés et de l’immobilier ainsi que de connaissances techniques en bâtiment. Un bon relationnel, doublé une aptitude à la négociation et à l’argumentation, sont nécessaires pour ce métier en lien continu avec les copropriétaires.

Nouveaux défis

Avec le développement des opérations d’accession sociale, la mise en place de copropriétés issues de la vente Hlm, la généralisation d’opérations mixtes,  les organismes hlm sont de plus en plus nombreux à être impliqués dans des copropriétés. Les métiers en lien avec la gestion de copropriétés se développent, impliquant le recours à de nouveaux profils pour assurer une activité très encadrée par la loi, qui obéit à ses propres règles et exige de ce fait le recours à des compétences et un savoir-faire qui ne s’improvisent pas.