Exposition à Lille : le logement social vu par cinq photographes

Jusqu’au 26 juillet se tient une exposition sur le logement social à la maison de la photographie de Lille.

La Croix du Nord revient sur cette exposition initiée dans le cadre de la 3ème Semaine nationale des Hlm et qui présente 80 clichés pris dans la région, mais aussi en Normandie, par un collectif de cinq photographes (Vincent Leroux, Philippe Grollier, Patrice Normand, Nolwenn Brod et Yannick Labrousse).

Financée par Habitat en Région, un collectif de bailleurs sociaux, la mission photographique, qui avait carte blanche, a d’abord commencé dans le Sud de la France il y a deux ans pour continuer de Lille à Cherbourg en passant par Lens et Dunkerque.

Comme le souligne Gabriel Bauret, commissaire de l’exposition, ces cinq photographes ont "une approche différente mais complémentaire", portant un regard singulier sur l’habitat social dans notre pays. Ils se sont intéressés aux espaces, aux déplacements, à l’architecture des bâtiments. Ils sont également partis à la rencontre des habitants. Il ajoute : "Il y avait tout un travail d’image à faire, non pas pour embellir ou sublimer mais pour montrer et faire connaître".

Les photographes sont aussi de cet avis. L’un deux, Vincent Leroux, révèle : "J’avais beaucoup d’images préconçues. Je m’attendais à photographier des barres grises et impersonnelles. Mais les barres des années 1960 ne sont plus d’actualité. J’ai été surpris par la qualité architecturale des logements construits dans les années 2000. Ils sont parfaitement intégrés au tissu urbain".

Au premier étage de l’exposition, une voix, celle d’Hélène Villovicth, journaliste et écrivain, raconte pendant une douzaine de minutes l’histoire de plusieurs personnages fictifs qui traversent les lieux photographiés par le collectif. "Elle ne décrit pas les photos mais leur donne une dimension vivante, c’est un commentaire narratif et poétique", explique Gabriel Bauret.

Depuis quelques semaines, les cinq photographes sont repartis sur les routes de France (Drôme, Oise, Touraine notamment) pour un troisième travail, toujours autour des logements sociaux. Cette fois, ils ne vont plus s’intéresser à une zone géographique mais aux usages des bâtiments.

précédentesuivante