Il y a 110 ans, les HLM, outil de lutte contre la tuberculose

Dans son édition du 2 octobre 1905, Le Figaro évoque l’importance des Habitations à bon marché, les HBM ancêtres des HLM, comme outil de lutte contre la tuberculose.

Comme le titre en une le Figaro du 2 octobre 1905, à l’époque, la tuberculose reste la "grande bataille". Toutes les initiatives sont bonnes à prendre. L’article publié à l’occasion d’un congrès international consacré à la maladie dresse diverses pistes.

Et c’est pour éradiquer ce fléau que sont notamment créées les Habitations à bon marché, les HBM, ancêtres de nos HLM actuelles. En effet, à la fin du XIXe siècle, alors que la tuberculose touche de plein fouet les ouvriers notamment, les médecins ne tardent pas à faire le lien entre la propagation des épidémies et les taudis des quartiers populaires dans lesquels la population ouvrière est souvent réduite à s’installer, faute de logements.

C’est en 1894 qu’une loi crée les Habitations à Bon Marché (HBM) et il faut attendre 1912 pour que soient institués les Offices d’HBM qui autorisent les communes et les départements à devenir partie prenante dans l’histoire du logement social. C’est notamment dans les années 1920 et 1930 que seront créés bon nombre d’HBM ou de cités-jardins, surtout en région parisienne.

Preuve que le sujet est préoccupant, le président de l’Union des sociétés de gymnastique de France évoque dans le même numéro du Figaro trois pistes contre la maladie : la pratique de la gymnastique, évidemment, mais aussi "l’hygiène corporelle et les bains-douches à bon marché" ainsi que "les habitations hygiéniques à bon marché et les jardins ouvriers".

précédentesuivante