Recherche 26.05.2016

Installation du jury du prix 2016 de thèse sur l’habitat social

Après le succès du prix 2015 de l’article scientifique, l’Union sociale pour l’habitat, la Caisse des Dépôts et l’Institut CDC pour la recherche renouent en 2016 avec le prix de thèse sur l’habitat social.

Photo : Daniel Thierry

Des thèses émanant de disciplines et d’horizons divers

22 candidatures sont parvenues cette année, ce qui confirme l’intérêt que le milieu académique, et, en son sein, les jeunes chercheurs, portent à ce prix. Les thèses ont été soutenues en 2014 et 2015 dans des universités de l’ensemble du territoire : celles d’Île-de-France, mais plus généralement des universités de province (Toulouse, Montpellier, Grenoble, Tours, Lyon, Nantes, Aix-Marseille, Bordeaux), voire de l’étranger (Florence), ce qui confirme la vitalité de la recherche sur l’habitat social. Trois thèses ont d’ailleurs été dirigées en co-tutelle entre une université française et une université à l’étranger. Elles émanent de disciplines diverses, avec pour cette année une forte participation des thèses présentées en urbanisme, aménagement, géographie. Et pour la première fois, plusieurs thèses en architecture. On constate toutefois que les jeunes chercheurs construisent de plus en plus leurs approches en empruntant à plusieurs disciplines.

Un dénominateur commun : l’habitat social

Ces travaux constituent autant de contributions à la compréhension de l’habitat social au sens large, à son économie, sa production, son renouvellement, sa gestion, ses usages, son histoire, son rapport aux politiques de l’habitat, sa contribution à la transition énergétique et écologique, ses qualités spatiales ; tant au niveau national, voire européen ou international, que local ou micro-local.

Ils permettront d’éclairer les enjeux contemporains de l’habitat social et de nourrir la réflexion des acteurs de ce secteur. Ils traitent de la participation des habitants, de leurs usages, des politiques territoriales du logement, des éco-quartiers, de la précarité énergétique, du financement du logement social, de la rénovation urbaine, du lien entre hébergement et logement social, entre logement et santé, du logement des saisonniers, de celui des personnes âgées, des qualités spatiales du logement social, de l’habitat participatif, etc.

Un jury multi-professionnel et multidisciplinaire

Les thèses seront lues et évaluées par un jury composé de 24 membres : dirigeants d’organismes Hlm, représentants de la Caisse des Dépôts, universitaires, réunis sous la présidence de Valérie Fournier, directrice générale d’Habitat en région et présidente de la Fédération nationale des entreprises sociales pour l’habitat. Olivier Mareuse, directeur des Fonds d’Epargne du Groupe Caisse des Dépôts est vice-président du jury. Emmanuel Raoul, secrétaire permanent du PUCA, Plan Urbanisme Construction Architecture, siège en tant que personnalité qualifiée.

Le jury a été installé le 19 mai 2016 par Frédéric Paul, délégué général de l’Union sociale pour l’habitat. Les 24 membres se sont immédiatement mis au travail. Sa composition est disponible ci-dessous.

Quel est le calendrier du prix ?

Le calendrier est le suivant :

  • 20.05 au 31.08.2016 : lecture et évaluation des thèses par les membres du jury
  • 05.09.2016 : réunion du jury en plénière, élaboration du palmarès du prix
  • 28.09.2016 : remise du ou des prix au Congrès Hlm de Nantes

Le prix de thèse a reçu le soutien du Ministère de l’Education, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il est également soutenu par le Plan urbanisme construction architecture et le Réseau recherche habitat logement, RéHAL.

 

Contacts :