Financement 31.05.2016

L'Union satisfaite du lancement du prêt de haut de bilan bonifié pour le logement social

L'Union est satisfaite de l'annonce faite par la Caisse des Dépôts et Action Logement, en présence de Madame Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l'Habitat durable, de la mise en place des "prêts de haut de bilan bonifiés" au taux de 0% pendant les vingt premières années

Résidence les Tilleuls - Habitats de Haute-Alsace

Cette enveloppe de financements de deux milliards d'euros est un outil supplémentaire qui permettra aux organismes de logements sociaux les plus dynamiques en matière de construction ou de rénovation de disposer d'une ressource financière supplémentaire, que les organismes pourront actionner.  

Le Comité de pilotage, mis en place par la Caisse des Dépôts et auquel participera l'Union sociale pour l'habitat, disposera d'une bonne vision macro-économique des projets d'investissement des organismes de logement social. Il pourra suivre la consommation de ces prêts et veiller au bon fonctionnement de ce nouveau dispositif qui est ouvert à l'ensemble des organismes de logement social.

Pour Jean-Louis Dumont, Président de l'Union sociale pour l'habitat : "Ce dispositif, ouvert à tous les organismes et à tous les territoires permettra d’accroitre la production et les interventions sur le patrimoine pour le reconfigurer et augmenter ses performances. C’est en soi une bonne chose. Je veux remercier la Caisse des Dépôts pour son engagement aux côtés du logement social, et Action Logement qui apporte, lui aussi, aux côtés de la Caisse des Dépôts, une bonification. Il s'agit maintenant de concrétiser aussi l'engagement du Président de la République, pris lors du Congrès Hlm de Montpellier en septembre dernier, de faire bénéficier les organismes de la baisse du taux de commissionnement des banques pour la centralisation des fonds déposés sur les livrets d'épargne réglementée (Livret A, livret de développement durable). Pour l'heure, le montant - 170 millions d'euros sur deux ans - ne correspond pas aux annonces faites par le Président de la République. Par ailleurs, au travers de ces mécanismes, il ne doit pas s'agir, pour l'État, de prêter d'une main aux organismes via la Caisse des Dépôts et Action Logement, et de reprendre de l'autre, dans le cadre du prochain projet de loi de finances par le truchement d'un nouveau prélèvement sur les organismes de logement social. Nous serons vigilants, et pugnaces."