Production 05.10.2016

Les bons chiffres de la construction de Hlm : les vraies raisons

Au Congrès Hlm de Nantes, le Premier ministre Manuel Valls s'est félicité des bons chiffres de la construction, en particulier pour les logements sociaux. L'Humanité analyse ces bons résultats qui ne sont pas à mettre au seul crédit de l'État.

En cette fin de quinquennat Hollande, le nombre de dépôts de permis de construire est en hausse et le secteur du logement social en profite largement : 140 000 logements sociaux seront lancés d'ici la fin de l'année, contre à peine un peu plus de 100 000 en 2015, a annoncé la ministre du Logement. L’Humanité revient sur cette annonce.

“Cette année sera, pour la production de logements, la meilleure année depuis 2010”, a annoncé Jean-Louis Dumont, président de l'Union sociale pour l'habitat. Et Manuel Valls de souligner: “471 000 nouvelles constructions de logements sociaux ont été financées depuis 2012”, mettant en avant les mesures prises par le gouvernement.

Pourtant, ce sont d'autres facteurs qui expliquent, en grande partie, ce rebond de la construction. D'abord, il faut compter sur l'effort effectué par les organismes Hlm, priés de mobiliser leurs fonds propres pour construire. Mais c'est aussi la faiblesse des taux d'intérêts, tombés à 1,48% en moyenne en août, qui booste le secteur du bâtiment. Ces bons chiffres sont également liés à l'efficacité du modèle économique du logement social. Déconnecté du système bancaire, il est essentiellement financé par l'épargne populaire ce qui lui permet de résister aux soubresauts de l'économie et de la conjoncture plutôt morose.

Le Premier ministre n'est, néanmoins, pas venu les mains vides pour ce dernier Congrès Hlm du quinquennat. Il a annoncé le retour de l'État dans le financement des opérations de renouvellement urbain, qui reposait jusqu'ici uniquement sur le 1% logement des salariés. Il a aussi annoncé la mise à disposition de 3 milliards d'euros pour les bailleurs sociaux, sous la forme de prêt à taux zéro versé pendant 20 ans par la Caisse des Dépôts. Soit 1 milliard de plus que les sommes annoncées au début de l'année.

précédentesuivante