09.12.2016

L'Union et les organismes de la MOI votent contre le budget 2017 de la CGLLS

Conseil d'administration de la CGLLS : l'Union et les organismes de maîtrise d'ouvrage d'insertion votent contre le budget 2017

Le Conseil d'administration de la Caisse de garantie du logement locatif social (CGLLS) se réunissait ce mercredi 7 décembre afin de voter les paramètres de la cotisation principale et le budget 2017 de l'établissement public. Les représentants de l'Union sociale pour l'habitat et des organismes de maîtrise d'ouvrage d'insertion ont voté contre les propositions faites par l'État qui entraîneront une augmentation à 240 millions d'euros de la cotisation sans qu'elle soit justifiée au regard des besoins.
 
Il s'agit une nouvelle fois d'un prélèvement injustifié sur les organismes Hlm et leurs locataires déjà fragilisés que l'Union sociale pour l'habitat et les fédérations d'organismes de maîtrise d'ouvrage d'insertion dénoncent.
 
Le budget de la CGLLS est désormais constitué à plus de 80% de dépenses liées au financement d'agences ou de dispositifs d'État tels que l'ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine), le Gip SNE (Groupement d'intérêt public « Système national d'enregistrement »), l'Ancols (Agence nationale de contrôle du logement social) et surtout le Fonds national des aides à la pierre (FNAP) détournant ainsi un peu plus la CGLLS de ses missions historiques d'aide et de garantie des bailleurs sociaux sans qu'aucune explication ne soit apportée aux administrateurs concernant l'utilisation de ces fonds. Ces dépenses représentent près de 330 millions d'euros sur 400 millions d'euros de cotisations au total.