L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Alliance européenne autour du logement abordable AH

Le Festival international du logement social a réuni à Lyon et dans sa région, du 4 au 8 juin, plus de 5000 participants venus de 30 pays exprimer leur conscience commune face au défi du manque de logement abordable dans les grandes villes d’Europe. Alors que le logement résidentiel se financiarise, l’événement, co-organisé par l’USH, Housing Europe, l’AURA Hlm et la Métropole de Lyon, a permis de partager les bonnes pratiques et de lancer un signal fort en direction de l’Union européenne.

Lire l'article

"Un européen sur 10 dépense plus de 40% de ses ressources pour se loger. Il y a urgence, souligne Cédric Van Styvandael, président d’Housing Europe, en ouverture du Festival. Jamais en Europe et dans le monde, nous n’avons été confrontés à une telle problématique autour du prix du logement". Pour relever ce défi, les organisateurs ont lancé l’Appel de Lyon "pour une société du logement abordable" (lire Actualités Habitat n° 1102, p. 4).

À travers le partage d’expériences et les témoignages, les participants ont cherché à identifier les leviers et solutions pour promouvoir le logement abordable, en montrant toute la modernité du logement social. Parmi eux, Leilani Farha, rapporteure spéciale des Nations-Unies pour le logement(1), dénonce la crise du logement abordable mondiale comme "une urgence aussi importante que le changement climatique". Elle fait le constat que "depuis 2011, le paysage du logement a été envahi par la grande finance, c’est-à-dire les sociétés d’investissement multimilliardaires spécialisées dans la gestion de biens, les fonds de pension et les banques". Avec un chiffre d’affaires estimé à 163 billiards de dollars, "le logement résidentiel est la plus grosse activité économique dans le monde", poursuit-elle, avant de proposer de "replacer le droit au logement dans un cadre plus large des droits de l’homme". En illustration à ses propos, plusieurs extraits du documentaire PUSH sont présentés. Le réalisateur suédois Fredrik Gertten a suivi Leilani Farha pendant un an, entre Londres, New York, Toronto, Stockholm et Séoul, dans son enquête sur la financiarisation mondiale des marchés du logement. Ce documentaire sera diffusé lors du prochain Congrès Hlm, à Paris.

Les enjeux du logement abordable et du climat

Plusieurs débats, en présence de maires de grandes villes, de représentants des collectivités et de la Commission européenne, de responsables du logement, de bailleurs sociaux, d’experts et d’organisations internationales, éclairent la manière dont les pays relèvent le défi du logement abordable.

L’ensemble des interventions, notamment lors de la conférence "À qui appartient cette terre ?", mettent en évidence la bataille menée par les villes pour lutter contre la spéculation foncière et immobilière et la gentrification. La sociologue Saskia Saccen, Professeure à l’Université de Columbia, aux États-Unis, pose la question : "À qui appartiennent les villes ?". En effet, l’investissement des fonds de pension et autres institutions financières dans l’immobilier entraîne des effets très négatifs sur les loyers, l’entretien des immeubles et la vacance. Les décideurs politiques, bailleurs sociaux, chercheurs et habitants commencent à se mobiliser pour dénoncer ces tendances et proposer des solutions alternatives pour lutter contre cette financiarisation.

Pourtant, les différents niveaux de politiques publiques peinent à identifier les réponses possibles à cet enjeu, notamment les grandes métropoles où le décalage entre l’offre et la demande est le plus saillant, comme en témoignent les participants à la table ronde "Développer des logements abordables : un enjeu européen". Le représentant de l’Allemagne annonce la publication d’un rapport sur les politiques du logement dans l’Union européenne et l’organisation d’une conférence sur le logement, à Berlin, en 2020.

Autre enjeu servant de fil rouge au Festival : le changement climatique, auquel plusieurs tables rondes et ateliers sont consacrés. La conférence "Une planète pour demain" revient sur l’urgence de la situation et l’importance des rénovations énergétiques pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Des exemples de rénovations réalisées par des bailleurs français, hollandais, suédois, belges et coréens sont présentés. Les participants expriment le besoin de créer une banque pour le climat à l’échelon européen.

De nombreux autres sujets sont abordés : habitat collaboratif, liens entre logement, emploi et santé, solutions à la vacance, nouveaux services, coût du foncier, mal-logement… avec en particulier une journée "pour une ville plus humaine et inclusive", à Aix-les-Bains, autour du vivre-ensemble.

Cinq projets innovants sont récompensés, sur 87 dossiers présentés par 16 pays, lors de la 3e édition des Trophées européens du logement responsable, dont l’OPH de Villeneuve-Saint-Georges, prix des "Partenariats stratégiques et participation des habitants", pour le projet Kaléidoscope.

Après Lyon, rendez-vous en 2021 à Helsinki, en Finlande, pour le prochain Festival du logement social.

(1) Lire Actualités Habitat du 30 avril, page 9.
(2) Actualités Habitat reviendra sur cette opération dans un dossier consacré à la qualité de service, le 30 août prochain.