L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Bourse de l'emploi : les organismes Hlm continuent de recruter AH

La bourse de l’emploi “les Hlm recrutent” reste la plateforme de recrutement la plus utilisée par les organismes de logement social, et ce, malgré une baisse d’activité depuis le début de la crise sanitaire.

Lire l'article

 

Durant l’année 2020, la publication d’offres de la bourse de l’emploi “Les Hlm recrutent” a baissé de 11%, passant à 5 627, et 44 629 candidatures ont été adressées, soit - 31%. Cette baisse liée à la pandémie a été particulièrement forte en avril et mai. Dès juin, les recrutements sont repartis à la hausse avec une moyenne de 500 offres publiées mensuellement. Les organismes Hlm sont donc toujours dans une dynamique d’embauche, avec des procédures de recrutement adaptées comme la multiplication des entretiens à distance.

Nul doute que cette transformation se poursuivra en 2021. La digitalisation changera les méthodes de recrutement des organismes Hlm, qui démontreront leur capacité à s’adapter aux nouveaux procédés, tout en gardant le lien avec leurs candidat(e)s.

Selon l’USH, cette avancée technologique fait partie intégrante de la marque employeur et contribuera à développer l’attractivité du secteur du logement social.

74% des offres sont des CDI

Malgré la crise, la grande majorité des postes à pourvoir est en contrat à durée indéterminée, soit 74% des offres d’emploi (70% en 2019). Les dispositifs d’alternance (apprentissage ou professionnalisation) sont en croissance, avec 94 contrats proposés en 2020, contre 46 en 2019.

Les aides financières de l’État peuvent expliquer l’augmentation des embauches dans l’alternance, notamment grâce au plan “1 jeune, 1 solution”(1) dans le cadre duquel les employeurs éligibles peuvent recevoir des subventions pour le recrutement de jeunes de moins de 29 ans.

Trois régions regroupent 59% des annonces publiées (3 326) et 64% des candidatures (28 566) : l’Île-de-France, Auvergne - Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les trois métiers les plus recherchés restent ceux de la proximité (gardiens ou gardiennes), les responsables de site et les fonctions support au sein desquelles les responsables administratifs et financiers représentent à eux deux 23% des offres (1 304) et 32% des réponses (14 467).

Les organismes recruteront toujours des personnes expérimentées et correspondant aux compétences techniques recherchées, mais les soft skills (ou traits de personnalité) comme l’autonomie, l’adaptabilité ou la capacité à résoudre des problèmes complexes feront la différence dans ce contexte où le travail à distance s’est développé(2).

Avec le développement du télétravail et des risques psycho-sociaux, la qualité de vie au travail sera un levier différenciant tant pour attirer les candidat(e)s que pour fidéliser les salarié(e)s en poste. Pour aider les organismes à mettre en place cette démarche, un kit méthodologique téléchargeable est à leur disposition, en collaboration avec l’Institut Hlm de la RSE(3).

(1) Voir AH n° 1132 du 30 octobre 2020.
(2) Source : World Economic Forum – rapport “Future of Work” : https://www.weforum.org/reports/the-future-of-jobs-report-2020
(3) Le kit QVTi est téléchargeable depuis le centre de ressources en ligne de l’USH.
Contact : Vaya Dratsidis, conseillère emploi-métier-formation à l’USH ; Mél. : vaya.dratsidis@ union-habitat.org

'