L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Congrès Hlm 2021 : plénière " Quel avenir pour le pacte républicain dans les quartiers ?"

Lire l'article


La crise sanitaire a remis très crûment en lumière les inégalités auxquelles sont confrontés les habitants des quartiers : inégalité d’accès aux soins, inégalités scolaires, difficultés économiques, difficultés d’accès aux services publics … Dans certains sites, les conditions de tranquillité et de sécurité pèsent encore lourdement sur le quotidien des habitants, et peut compromettre jusqu’à leur droit le plus fondamental de liberté d’aller et venir.

Acteurs de la proximité, les organismes Hlm sont présents au quotidien auprès des habitants. Ils œuvrent aux côtés des collectivités locales pour veiller à une gestion locative et sociale adaptée aux spécificités des quartiers. Principaux acteurs de la rénovation urbaine, ils investissent massivement pour améliorer le cadre de vie et les conditions d’habitat des locataires et accédants. Ils contribuent à l’amélioration du vivre-ensemble avec des actions de développement social et urbain et des dispositifs de participation des habitants. Acteurs de la tranquillité résidentielle et partenaires de la sécurité, ils développent des démarches en lien avec les pouvoirs publics pour permettre aux habitants de vivre sereinement au quotidien dans leur quartier.

Toutefois, l’action des organismes Hlm ne peut avoir d’effets durables que si elle s’inscrit dans une politique publique forte et structurée en direction des quartiers.

En réponse à l’appel d’acteur et d’élus de banlieue inquiets des conséquences de la crise sanitaires pour les quartiers, les pouvoirs publics ont multiplié les annonces consistant à renforcer des dispositifs existants ou à développer de nouvelles mesures : quartiers de reconquête républicaine, cités éducatives, cités de l’emploi, quartiers apprenants, quartiers fertiles, quartiers productifs, renforcement des moyens de l’ANRU à hauteur de 2 milliards d’euros …

Ces mesures produisent-elles les effets attendus ? Quel regard portent les acteurs locaux sur leur efficacité ? La promesse républicaine sera-t-elle vraiment au rendez-vous dans ces territoires dans la période qui s’ouvre ?

Intervenants :

Pascal BARBOTTIN, Président du Conseil d’administration, Midi Habitat, directeur général de PATRIMOINE SA Languedocienne

Jacques FERRAND, Directeur Général, Neolia

Anne-Sophie GRAVE, Présidente du Directoire de CDC Habitat

Nadia HAI, Ministre déléguée auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargée de la Ville

Fabienne KELLER, Députée européenne, Vice-Présidente du Conseil national des Villes

Bruno PIRIOU, Maire de Corbeil-Essonnes

David ROUSSET, Secrétaire Général AFOC

Marie-Laure VUITTENEZ, Directrice Générale, Habitat Métropole Saint-Etienne, présidente de la Commission « Quartiers, Sécurité, Emploi » de l’Union sociale pour l’habitat

Animation : Olivier de Lagarde, Journaliste