L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Coup d'envoi de la Grande Équipe de la réussite républicaine AH

Lire l'article

Un an et demi après la prise de parole du président de la République, qui avait appelé de ses vœux la mobilisation nationale de tous les habitants des quartiers, le ministre en charge de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, a donné, le 13 juin, le coup d’envoi de la Grande Équipe de la réussite républicaine à Paris autour d’une ambition partagée : promouvoir et soutenir la réussite républicaine sur tous les territoires fragiles, en premier lieu les 1514 quartiers de la politique de la ville, autour de la priorité éducative et l’insertion professionnelle.

"Cette réussite républicaine est au cœur du Pacte républicain ; elle répond à une aspiration profonde des habitants des quartiers. Elle est aussi cruciale pour notre pays dont le succès doit pouvoir s’appuyer sur les talents de tous ses habitants", insiste Julien Denormandie, devant les quelque 500 participants : élus locaux, associations, entrepreneurs, professionnels de la politique de la ville, services de l’État. Et de décliner les actions lancées ces derniers mois : les 190000 élèves de CP et CE1 dans des classes dédoublées, qui seront 300000 à la rentrée prochaine ; les 33000 stages de qualité offerts aux élèves de 3e des quartiers sur l’année scolaire 2018-2019, même si seulement 8000 enfants en ont bénéficié ; le programme des Cités éducatives, lancées le 2 mai dernier avec 80 territoires éligibles ; les 1000 adultes-relais supplémentaires en cours de déploiement pour aider les associations de petite taille ; les 2 Md€ pour la formation et l’emploi des jeunes sans qualification et les chômeurs fléchés sur les quartiers pendant le quinquennat, les emplois francs… "Pourtant, reconnaît-il, ces changements arrivent trop lentement et sont trop peu perceptibles pour les habitants. La situation est difficile. Il est primordial d’aller plus loin dans le faire-ensemble et de décloisonner nos pratiques, pour qu’aucun de nous ne se résolve à une fatalité, et de mettre en avant les réussites". Tout au long de la journée, les participants ont pu échanger sur les réussites, rencontrer des associations, prendre des contacts, comprendre les freins mentaux à lever pour s’autoriser d’autres ambitions. Il a aussi beaucoup été question de l’image des quartiers et des préjugés.

Des annonces

Julien Denormandie a mis à profit cette journée pour annoncer des mesures en faveur des 8 500 associations de proximité soutenues par son ministère à hauteur de 137 millions d’euros. Leur financement va être simplifié : elles pourront bénéficier, à partir de 2020, d’un financement global de leur fonctionnement. Le recours aux conventions pluriannuelles d’objectifs sera systématisé lorsque les subventions seront renouvelées au même niveau et pour les mêmes actions depuis plus de trois ans. Et la justification des subventions pourra prendre toute forme, y compris l’envoi d’un fichier son ou vidéo.

Il a également formulé des engagements pour les conseils citoyens. À commencer par la constitution d’une base de données permettant la diffusion d’une lettre d’information et la poursuite de l’animation de la plateforme d’échanges "conseils citoyens.fr". Il entend également développer une offre de formation en ligne pour leur permettre de participer efficacement à la co-construction des contrats de ville et confirme que le partenariat entre le CGET et l’École du renouvellement urbain est prolongé de trois ans. Enfin, il entend organiser des rencontres territoriales des conseils citoyens à l’échelle régionale ou départementale et s’engage à réactiver le comité national des conseils citoyens, placé auprès du Conseil national des villes, pour permettre des échanges directs avec le ministère et le CGET.