L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Deux nouvelles taxes pour financer le logement social

Pour financer le manque à gagner dû à la suppression du prélèvement sur les organismes Hlm, le Gouvernement prévoit un alourdissement de la fiscalité immobilière.

Lire l'article

Promesse du Gouvernement, la suppression du prélèvement sur les organismes Hlm en 2013 vise à pallier aux fortes difficultés de financement du secteur (voir notre revue de web du 25 septembre).

Pour compenser ce manque à gagner de 245 millions d'euros par an, le Gouvernement a déposé plusieurs amendements liés à la fiscalité immobilière durant l'examen du projet de loi de finances rectificative (PLFR) pour 2013, mardi 4 décembre.

Comme le précise lesEchos.fr, le premier amendement prévoit de surtaxer les grosses plus-values immobilières à partir de 2014 et devrait rapporter 150 millions d'euros par an. Le second amendement prévoit la création pour 2013 d'une taxe à taux réduit sur les logements sous-occupés, touchant principalement les résidences secondaires. Ce dispositif devrait, quant à lui, rapporter une centaine de millions d'euros par an.

Comme l'explique un conseiller à Matignon, « il s'agit de faire financer le logement social, non plus par le logement social, comme c'était le cas auparavant, mais par le marché privé ».