L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Ecole de la maîtrise d'ouvrage : premières fondations AH

Lire l'article
' ' '

L’USH, en lien avec les Fédérations, estime nécessaire de maintenir les savoir-faire en matière de construction dans les métiers du secteur Hlm sur l’ensemble des territoires, et, dans cet objectif, a lancé l’École de la maîtrise d’ouvrage sociale (EMOS). Aujourd’hui, 44% de la production sociale a recours à la VEFA. "Il ne faut pas oublier, précise Erwan Robert, président de la Commission stratégies patrimoniales et foncier de l’USH, que nous ne faisons pas un métier de promoteur mais de constructeur pour ensuite gérer des logements sur 40/60 ans." Ce métier s’exerce dans une logique de complexification des opérations (VEFA inversée, AMO, sur du patrimoine historique…) qui doivent se réaliser dans des conditions abordables et, pour y répondre, de nouvelles compétences sont requises, notamment dans le domaine du BIM.

"Il s’agit aussi de convaincre les pouvoirs publics à l’échelle nationale et locale que les organismes Hlm sont compétents en matière de construction, de gestion et d’aménagement ; il s’agit enfin de mettre en valeur, en visibilité le secteur Hlm", complète Pascal Van Laethem, président du Comité d’orientation de l’EMOS.

En tant que directeur de l'AROSHA (Union régionale Hlm en Nouvelle-Aquitaine), Emmanuel Hemos a travaillé notamment sur l’attente des territoires en la matière, que ce soit au niveau des EPCI, des départements ou de la Région, et les besoins en compétences ont été clairement identifiés.

Des partenariats avec des universités et grandes écoles (ESTP, Les Ponts, Dauphine,…) sont en cours de concrétisation pour mettre en œuvre des formations qui s’adresseront en priorité aux directions de la maîtrise d’ouvrage, aux développeurs, aux monteurs et aux cadres de direction. Des sessions de l’Afpols, estampillées EMOS, sont déjà proposées et les premières inscriptions sont prévues au printemps 2020.