L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

Énergie : - 10 % de consommation en 2 ans AH

Lire l'article

L’État a lancé cet été un plan de sobriété énergétique dans l’objectif de réduire de 40% la consommation énergétique française d’ici 2050, dans un contexte marqué par l’accélération du changement climatique et le conflit ukrainien. Un premier objectif de réduction de 10% de la consommation, par rapport à 2019, a été fixé d’ici 2024.

Six groupes de travail avec les acteurs publics et privés concernés ont eu lieu cet été(1). Celui sur le logement s’est tenu le 27 juillet. Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, et Olivier Klein, ministre délégué à la Ville et au logement, ont reçu les représentants du secteur (promoteurs, syndics, établissements publics, associations...), dont l’USH, et les énergéticiens. Le bâtiment représentant à lui seul 45% de la consommation d’énergie finale et générant 20% des émissions de gaz à effet de serre, “notre objectif est d’encourager une sobriété d’usage avec des actions très concrètes sur le chauffage, l’eau chaude sanitaire ou l’éclairage”, a déclaré la ministre.

Plusieurs moyens d’actions ont été évoqués, qui se traduiront en un plan d’action opérationnel qui sera dévoilé d’ici fin septembre. À cette occasion, la ministre de la Transition énergétique a annoncé un renforcement du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE) à hauteur de 4,8 Md€, avec en particulier une hausse de 25% du niveau d’obligation des CEE, un appel à programmes de 150 M€ pour les ménages en situation de précarité énergétique et l’extension du “coup de pouce chauffage” aux bâtiments résidentiels collectifs pour le raccordement à un réseau de chaleur, l’installation d’une pompe à chaleur collective ou d’une chaudière biomasse collective.

(1) État exemplaire, le 29 juin ; entreprises et organisation du travail, le 1er juillet ; ERP et grandes surfaces commerciales, le 7 juillet ; logement, le 27 juillet ; numérique et collectivités territoriales, le 28 juillet.


Gaz : plan d’économie européen


'

Présentation du plan “Des économies de gaz pour un hiver sûr”, 20 juillet 2022. © Union européenne, 2022


La Commission européenne a proposé, le 20 juillet, un nouveau règlement du Conseil sur la coordination des mesures de réduction de la demande de gaz, intitulé ‟Des économies de gaz pour un hiver sûr”. Il assignerait à tous les États membres un objectif - pour l’instant volontaire - de réduction de la consommation de gaz de 15% jusqu’au 31 mars 2023. La Commission craint de nouvelles coupures de l’approvisionnement en gaz russe. Elle a également adopté un plan européen de réduction de la demande, qui complète RePowerEU, présenté le 18 mai pour réduire la dépendance à l’énergie russe (lire AH 1167). Il prévoit d’encourager la substitution du gaz par d’autres combustibles ou par des énergies renouvelables, une réduction du chauffage et de la climatisation et des économies d’énergie globales dans tous les secteurs.