L'Union sociale pour l'habitat
Chargement en cours

ESOP : premier essai transformé AH

Après une première expérimentation francilienne réussie, achevée le 27 mars dernier par la certification de neuf personnes en situation de handicap(1) qui ont suivi le dispositif d’intégration de demandeurs d’emploi en situation de handicap, ESOP, les Fédérations des ESH et des OPH vont renouveler l’expérience en 2019 en région Auvergne-Rhône-Alpes et envisagent de l’étendre, à terme, au niveau national.

Lire l'article

Les deux Fédérations sont engagées depuis plusieurs années déjà, chacune de leur côté, en faveur de l’intégration dans l’emploi de personnes handicapées dans les ESH et les OPH, avec des résultats au-dessus des moyennes des autres secteurs. Cette fois, les deux Fédérations se sont rapprochées pour mutualiser une formation et créer un parcours qui intègre formation et emploi et crée un dispositif de formation interbranche pour personnes handicapées aux métiers de l’habitat social. Une formation prise en charge par Uniformation, l’AGEFIPH, Pôle emploi et les ESH et les OPH.

En partenariat avec l’AGEFIPH (association de gestion pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées), et après une première pré-sélection organisée par TH Conseil, avec l’appui de Cap emploi, 200 personnes se sont présentées ; les deux Fédérations ont alors organisé un "job dating" avec sept bailleurs recruteurs où une quarantaine de demandeurs d’emploi en situation de handicap ont été sélectionnés. Avec pour pré-requis, de savoir lire, écrire, compter et d’avoir un casier judiciaire vierge. Dix ont finalement été retenus (un abandonnera) et ont entamé une préparation opérationnelle à l’emploi, débouchant sur un parcours de formation professionnelle "Chargé(e) de gestion locative sociale" en alternance, à raison d’une semaine par mois de cours théoriques à l’Afpols, suivis de trois semaines en entreprise. "Beaucoup de monde a été mobilisé dans ce projet", reconnaît Franck Martin, de l’Afpols. À l’issue d’un an de formation, dix personnes se sont vu remettre une certification de niveau III, correspondant à un diplôme de niveau Bac + 2.

Fortes de cette expérience réussie, les deux Fédérations ont monté un dispositif de formation pour personnes en situation de handicap aux métiers de l’habitat social, baptisé ESOP, qui a vocation à démultiplier cette opération sur l’ensemble des territoires. Les deux Fédérations ouvrent désormais le dispositif à des salariés déjà intégrés chez les bailleurs et qui rencontrent des problématiques de maintien dans leur emploi dû à un handicap. Car, dans 85% des cas, le handicap survient au cours de la vie professionnelle (accident, maladie invalidante, dégradation de l’état de santé) et nécessite un aménagement de poste. Ce dispositif va permettre la reconversion professionnelle et l’élargissement des compétences des collaborateurs.

En 2019, quinze places de formation vont être ouvertes en Auvergne-Rhône-Alpes. Et, à terme, les Fédérations envisagent d’étendre le périmètre du dispositif au niveau national et d’y intégrer d’autres métiers. 

(1) Il s’agit de personnes ayant obtenu la RQTH (reconnaissance de la qualité de personnes handicapée), délivrée par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.